BFMTV
Europe

Pays-Bas: des voleurs armés font irruption dans la foire d'art européenne de Maastricht

Des individus en train de fracasser une vitrine à la masse dans la foire d'art européenne de Maastricht aux Pays-Bas le 28 juin 2022

Des individus en train de fracasser une vitrine à la masse dans la foire d'art européenne de Maastricht aux Pays-Bas le 28 juin 2022 - @HWHofs

La vitrine visée par les cambrioleurs contenait des bijoux, selon les médias néerlandais.

Des voleurs armés, selon la police, ont fait irruption mardi en plein jour à la foire d'art de Maastricht (Pays-Bas), une des plus grandes d'Europe. Dans une vidéo publiée par un journaliste néerlandais du média NOS, on peut voir un homme défonçant une vitre à la masse. Il semble être accompagné de trois autres hommes en vêtements élégants, casquettes et lunettes.

Deux des hommes ont brandi ce qui ressemblait à des armes à feu face à un autre qui a tenté de s'interposer, armé d'un grand vase plein de fleurs. On peut voir les quatre individus partir en courant à la fin de la vidéo.

"Normalement, c'est très calme (...) et serein, mais soudain j'ai entendu beaucoup de bruit, je me suis tourné et brusquement j'ai vu ces hommes", a raconté à la chaîne publique NOS Jos Stassen, un visiteur. "L'un a commencé à cogner (sur la vitrine) et les autres tenaient les gens à distance, faisaient peur à tout le monde. J'ai aussi vu une arme. C'est allé très vite et ça a duré très peu de temps, mais je tremble encore un peu".

Deux suspect interpellés

"La police enquête sur un possible vol à main armée à la TEFAF (la foire d'art) de Maastricht. Quatre suspects seraient impliqués. Ils sont recherchés par de nombreuses unités", a écrit la police de la province néerlandaise du Limbourg sur Twitter aux alentours de midi.

Elle a ensuite annoncé qu'elle avait arrêté deux personnes et coupé plusieurs routes adjacentes de la ville pour retrouver les deux derniers suspects.

D'après un communiqué de la police publié dans l'après-midi, les deux personnes arrêtées sont un homme de 22 ans et un homme de 26 ans originaires de Belgique. Ils ont été arrêtés "sur l'A2 devant le Willem Alexandertunnel".

Des bijoux dérobés

Selon les médias néerlandais, la vitrine visée par les cambrioleurs contenait des produits d'un joaillier londonien. Dans un tweet posté peu après le vol, le magazine français La Tribune de l'Art parle "d'un stand de bijoux fracassé à la masse", et poste des photos du verre brisé.

La police a confirmé dans son communiqué qu'il s'agissait bien d'un vol de bijoux, sans en dire plus sur la nature de ce qui avait été volé, ni le montant. Elle appelle les personnes qui pourraient avoir des informations sur le vol à les lui transmettre.

Les lieux de l'exposition d'art ont été évacués dans un premier temps avant d'accueillir de nouveau du public environ une heure plus tard, rapporte un journaliste néerlandais de 1Limburg.

"La situation est sous contrôle"

"La situation est sous contrôle et le salon est toujours ouvert aux visiteurs et exposants", assure la TEFAF dans un tweet en début d'après-midi, près de 3 heures après ce qu'elle appelle "un incident".

La TEFAF (The European Fine Art Fair) est un des plus grands salons d'art et d'antiquités de la planète et attire en général des dizaines de milliers de visiteurs. Elle existe depuis plus de 30 ans et faisait son retour cette année, après une interruption due à la pandémie de Covid-19.

Ce n'est pas la première fois qu'un vol de bijoux y serait déclaré. Une bague et un collier en diamant d’une valeur de 860.000 d’euros avaient été dérobés en 2010 lors de ce même événement, rapportait alors Le Journal Des Arts. On peut aussi lire dans un article du Point qu'un collier d'une valeur de 1,2 million d'euros y avait été volé en 2008.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon avec AFP Journaliste BFMTV