BFMTV

Attentat de Berlin: Anis Amri filmé par la vidéosurveillance de la gare de Milan

La police italienne a identifié cet homme habillé en noir comme étant Anis Amri.

La police italienne a identifié cet homme habillé en noir comme étant Anis Amri. - Capture BFMTV

La police italienne a diffusé mardi après-midi une image issue des caméras de vidéosurveillance montrant l'auteur présumé de l'attentat de Berlin dans la gare de Milan. Un cliché pris deux heures avant sa mort, abattu par deux policiers italiens.

Plus d'une semaine après l'attentat qui a frappé Berlin et fait douze morts sur le marché de Noël de la capitale allemande, les polices européennes tentent de retracer le parcours d'Anis Amri, l'auteur présumé de l'attaque. Elles ont désormais acquis la certitude que l'homme a quitté l'Allemagne pour rejoindre l'Italie, en passant par la France. A-t-il traversé d'autres pays avant que sa cavale ne prenne fin dans une gare au nord de Milan où il a été abattu par deux policiers lors d'un banal contrôle routier?

Mardi après-midi, la police italienne, qui enquête également sur le trajet d'Anis Amri, a diffusé une image issue des caméras de vidéosurveillance de la gare de Milan, au nord du pays, sur laquelle la police italienne dit avoir identifié le terroriste présumé. On y voit un homme habillé de la tête aux pieds de noir et portant un sac à dos de la même couleur. Il semble sortir du bâtiment.

Un passage par la France

La photo est prise le 23 décembre dernier, trois jours après l'attentat. Il est 00h58, soit deux heures avant d'être tué par deux fonctionnaires de police lorsqu'il tente de tirer sur l'un d'eux qui lui demande ses papiers. Ensuite, il aurait pris un bus, à bord duquel les caméras de vidéosurveillance ne fonctionnent pas, pour rejoindre la gare de Sesto San Giovanni, au nord de Milan.

Dans les jours qui ont précédé, Anis Amri est passé par la France. Alors que les policiers italiens avaient découvert sur le suspect deux billets de train en provenance de la France, des images de la vidéosurveillance de la gare Lyon-Part-Dieu sont venus le confirmer. Le jeudi 22 décembre dans l'après-midi, il a été filmé dans la gare et sur un quai de cette gare lyonnaise. C'est également à la Part-Dieu qu'Anis Amri a acheté, en liquide, son billet pour un voyage Lyon-Milan, avec une correspondance à Chambéry.

Les images de la vidéosurveillance de la gare savoyarde sont toujours en cours d'exploitation. Reste désormais à identifier le parcours du terroriste présumé dans les premiers jours de sa cavale. A-t-il quitté l'Allemagne immédiatement après l'attentat? S'est-il rendu directement en France? A-t-il traversé une autre frontière? Des questions auxquelles les enquêteurs comptent bien apporter rapidement des réponses.

J.C.