BFMTV

Majorque organise sa première corrida depuis deux ans

Une corrida à Pampelune en Espagne, le 13 juillet 2017. (Photo d'illustration).

Une corrida à Pampelune en Espagne, le 13 juillet 2017. (Photo d'illustration). - MIGUEL RIOPA / AFP

Majorque organise ce vendredi sa première corrida depuis deux ans, après qu'une interdiction partielle de la pratique a été rejetée par la Cour constitutionnelle espagnole.

Les pro et anti sont en ébullition. Majorque organise ce vendredi sa première corrida depuis deux ans. En 2017, une loi votée par le Parlement des îles Baléares n'interdisait pas en elle-même cette pratique, mais seulement de tuer les taureaux, indique le quotidien espagnol ABC. Or, l'interdiction a été rejetée par la Cour constitutionnelle espagnole en décembre dernier, incitant donc à reprendre les corridas.

"Nous sommes convaincus que la fin des corridas est déjà là et qu'il s'agit des derniers moments de ce spectacle mourant", a déclaré Francisco Vasquez Neria de Anima Naturalis, l'organisation de défense des animaux en Espagne et en Amérique Latine, à la BBC.

Des militants d'Anima Naturalis se sont rendus devant le Colisée baléare où se tient la corrida, comme en atteste des photographies postées par l'organisation sur Twitter. 

Des centaines de corridas

Chaque année, des centaines de corridas prennent encore place en Espagne selon la BBC. La pratique est toujours inscrite au "patrimoine culturel immatériel" en Espagne, et seules les îles Canaries l'ont interdite, en 1991. La Catalogne avait essayé d'interdire les corridas en 2010, mais la Cour constitutionnelle espagnole avait annulé cette loi en 2016.

Clément Boutin