BFMTV

Carles Puigdemont libéré sous conditions par la justice belge

Carles Puigdemont, le 31 octobre 2017.

Carles Puigdemont, le 31 octobre 2017. - Aurore Belot - AFP

Alors qu'il s'était rendu de lui-même à la police belge, dimanche matin, avec quatre de ses conseillers, le président catalan destitué a finalement été libéré sous conditions par la justice belge, dans la soirée.

Le président catalan destitué Carles Puigdemont et ses quatre conseillers ont été laissés en liberté, sous conditions, dimanche soir par la justice belge, dans l'attente de l'examen des mandats d'arrêt européens émis par l'Espagne à leur encontre, après s'être rendus d'eux-mêmes à la police dimanche.

Conformément aux réquisitions du parquet de Bruxelles, un juge d'instruction a laissé libres les cinq Catalans, après une journée d'audition qui s'est poursuivie tard dans la soirée.

La première audience devant la juridiction belge qui statuera sur l'exécution du mandat d'arrêt visant le président catalan destitué Carles Puigdemont et quatre ex-conseillers a été fixée au vendredi 17 novembre.

Interdiction de quitter la Belgique

Carles Puigdemont et ses conseillers (ministres) ont interdiction de quitter le territoire belge, doivent avoir une adresse fixe, et devront se présenter "personnellement" à toute convocation de la justice et de la police.

L'avocat de Carles Puigdemont, qui a quitté les locaux du parquet de Bruxelles vers 23h45 dimanche, n'a fait aucun commentaire. Il revient maintenant à une autre juridiction, la Chambre du conseil, de se prononcer sur l'exécution du mandat d'arrêt, dans les 15 prochains jours.

Carles Puigdemont et les quatre membres du gouvernement catalan déchu se sont rendus d'eux-mêmes au siège de la police fédérale, dimanche matin peu après 9 heures.

A.S. avec AFP