BFMTV

REACTIONS - "Margaret Thatcher avait un caractère indomptable"

Margaret Thatcher passant en revue les troupes aux Bermudes le 12 avril 1990.

Margaret Thatcher passant en revue les troupes aux Bermudes le 12 avril 1990. - -

L'ancien premier ministre britannique Margaret Thatcher, qui souffrait de la maladie d'Alzheimer, s'est éteinte ce lundi. Les réactions politiques se multiplient.

L'ancien Premier ministre britannique Margaret Thatcher s'est éteinte lundi à Londres à l'âge de 87 ans, d'une attaque.

La reine d'Angleterre Elisabeth II s'est dit "triste" à l'annonce de la nouvelle, précisant qu'elle allait envoyer un "message de sympathie" à la famille de Margaret Thatcher. Le Premier ministre britannique David Cameron a lui estimé que son pays avait "perdu une grand dirigeante, un grand Premier ministre et une grande Britannique", soulignant "sa grande tristesse", et a annulé sa venue en France, prévue ce lundi.

"It was with great sadness that l learned of Lady Thatcher's death. We've lost a great leader, a great Prime Minister and a great Briton"
— UK Prime Minister (@Number10gov) 8 avril 2013

En France, des réactions élogieuses...

François Hollande a salué la relation "franche et loyale" de Thatcher avec la France. "Tout au long de sa vie publique, avec des convictions conservatrices qu'elle assumait pleinement, elle fut soucieuse du rayonnement du Royaume-Uni et de la défense de ses intérêts", a estimé le président de la République, saluant aussi son "impulsion décisive" pour la construction du tunnel sous la Manche.

Pour l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, Margaret Thatcher a "transformé l'atmosphère de la Grande-Bretagne qui était en déclin dans les années 70", mais reconnaît que "son caractère indomptable" rendait parfois difficile les relations avec ses interlocuteurs, "qu'elle jugeait toujours plus faibles qu'elle".

De son côté, Jacques Chirac a salué "la ténacité" de Thatcher. "On le sait, nous avions eu des désaccords dans le passé, et nous les avions toujours assumés pleinement (...) Mais je dois ajouter que jamais ces divergences de vues n'ont empêché le respect entre nous", souligne l'ancien président. En 1988, lors d'un sommet européen à Bruxelles, l'ex-chef de l'Etat avait exprimé en termes crus son agacement devant l'intransigeance de la Dame de fer.

Jointe par BFMTV, l'ancienne ministre Michèle Alliot-Marie a estimé que Thatcher avait marqué l'histoire "parce qu'elle était la première femme à avoir occupé un tel poste (...), parce que c'était une femme de courage, et parce qu'elle était passionnément attachée à son pays".

...et d'autres plus "critiques"

Le leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, a en revanche usé de formules quelque peu différentes pour adresser ses condoléances à la Dame de fer.

"Margaret Thatcher va découvrir en enfer ce qu'elle a fait aux mineurs", écrit l'homme politique sur son compte Twitter, faisant référence aux manifestations de mineurs britanniques réprimées très violemment entre 1984 et 1985.

Margaret Tchatcher va découvrir en enfer ce qu'elle a fait aux mineurs.
— Jean-Luc Mélenchon ! (@JLMelenchon) 8 avril 2013

Le syndicaliste Marc Blondel, ancien secrétaire général de la CGT-Force Ouvrière, s'est montré lui aussi très critique envers Margaret Thatcher sur BFMTV.

"La Dame de fer a tout fait pour casser l'expression et la combativité du mouvement syndical anglais, elle a imposé un rythme que l'on dit libéral, et qui est en fait capitaliste (...). Elle a voulu domestiquer le mouvement syndical, or, là, elle remettait en cause la démocratie de son pays."

Barack Obama perd "une vraie amie"

Barack Obama s'est montré très affecté par son décès. "Les Etats-Unis perdent une vraie amie", a déclaré le chef d'Etat américain, honorant l'engagement de l'ancienne dirigeante vis-à-vis de l'alliance américano-britannique. "Avec le décès de la baronne Margaret Thatcher, le monde perd l'un des grands avocats de la liberté."

Angela Merkel, elle, a salué en Margaret Thatcher "un leader extraordinaire". "Premier ministre pendant de longues années, elle a marqué la Grande-Bretagne moderne comme peu l'ont fait, avant ou après elle." L'ancien chancelier allemand Helmut Kohl a, lui, saluté "l'amour de la liberté" et "la franchise" de Margaret Thatcher.

L'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev a salué en Margaret Thatcher "une grande personnalité politique" qui "restera dans nos mémoires et dans l'histoire". Gorbatchev avait eu Margaret Thatcher pour interlocuteur direct au moment de la fin de la guerre froide.

Joey Barton évoque une "sorcière" qui n'ira pas "au paradis"

L'Union européenne a estimé qu'elle resterait dans l'histoire pour ses "contributions", mais aussi ses "réserves" sur le projet européen. "Elle était sans aucun doute une grande femme d'Etat, la première femme Premier ministre dans son pays, et une actrice circonspecte mais engagée dans l'Union européenne", a écrit le président de la Commission, José Manuel Barroso.

Sur Twitter, le milieu de terrain anglais de Marseille Joey Barton n'a pas mâché ses mots. "Je pourrais dire "Repose en paix Maggie" mais ce ne serait pas honnête. Si le paradis existe, cette vieille sorcière n'y aura pas sa place."

I'd say RIP Maggie but it wouldn't be true. If Heaven exists that old witch won't be there...
— Joseph Barton (@Joey7Barton) 8 avril 2013

Une cérémonie de funérailles sera organisée à la cathédrale St Paul pour Margaret Thatcher, qui n'aura donc pas d'obsèques nationales, a annoncé le cabinet du Premier ministre britannique.

A LIRE AUSSI:

>> Margaret Thatcher est morte à 87 ans

>> Margaret Thatcher, une "Dame de fer" à l'empreinte indélébile

>> Thatcher responsable de la désindustrialisation de la Grande Bretagne?

A. G. avec AFP