BFMTV

Londres: les habitants évacués de leurs logements en colère

Les habitants évacués de leurs logements vendredi soir à Londres dénoncent une mauvaise organisation de la part de la municipalité. Certains ont décidé de ne pas suivre les ordres et de regagner leurs habitations.

Début de pagaille à Londres. Alors que cinq tours du quartier de Camden ont été évacuées vendredi soir par mesure de sécurité, les habitants s'impatientent. Certains se sentent délaissés par les autorités, alors que d'autres ont décidé de ne pas suivre les consignes édictées par la municipalité.

"Un manque total d'organisation"

Les options de relogement proposées par la mairie ne conviennent pas à tout le monde. Comme à Franck, qui considère qu'il est relogé trop loin de son quartier d'origine.

"C'est inacceptable. Nous travaillons dans le coin, c'est difficile de faire des aller-retours. C'est la pagaille, un manque total d'organisation" s'exaspère-t-il pour BFMTV.

Certains ont été relogés dans des préaux d'écoles, où des matelas ont été disposés à même le sol. C'est le cas d'Anne-Cécile, mère de quatre enfants, qui a préféré s'installer un temps chez des amis.

"On est allé chez des amis qui ont un appartement une pièce, témoigne-t-elle pour BFMTV. On ne peut pas rester là-bas donc ils (la municipalité, ndlr) doivent nous reloger. On pense que ce n'était pas nécessaire de faire tout ça parce que je crois qu'il y a plus de conséquences mauvaises qui ont été créées que de solutions qui ont été apportées.”

83 personnes sont restées chez elles

Plusieurs personnes ont choisi d'aller à l'encontre des consignes émises par la municipalité. Quelque 83 habitants ont décidé dès vendredi soir de rester dans leurs logements, alors que d'autres regagnent petit à petit les immeubles évacués. Ils dénoncent le manque de communication des autorités.

"Personne ne sait quoi faire parce qu'on ne nous dit rien. Quel est le problème? Qu'est-ce qu'il se passe?" s'indigne pour BFMTV Michael, qui a pris la décision de rester chez lui avec son épouse.

La municipalité n'exclut pas d'employer des moyens légaux pour faire sortir des lieux ceux qui ne respectent pas les consignes. Les tours ont été évacuées pour éviter un nouveau sinistre, comme l'incendie qui a ravagé la tour Grenfell la semaine dernière, et a tué 79 personnes. Le Royaume-Uni projette de contrôler 600 tours sur tout le territoire.

Céline Penicaud avec Caroline Dieudonné