BFMTV

Le soldat tué à Londres a servi en Afghanistan

Lee Rigby, 25 ans, a été assassiné sauvagement mercredi en pleine rue à Londres.

Lee Rigby, 25 ans, a été assassiné sauvagement mercredi en pleine rue à Londres. - -

Lee Rigby, 25 ans, a été tué en pleine rue mercredi à Londres. On en sait désormais plus sur le passé de ce jeune soldat, qui a servi en Afghanistan.

Au lendemain du meurtre sauvage d'un soldat en pleine rue à Londres, on en sait plus sur la victime. Lee Rigby était âgé de 25 ans, et avait servi en Afghanistan en 2009, a annoncé le ministère de la Défense britannique. Il avait intégré l'armée en 2006, et faisait partie du second bataillon du régiment royal des fusiliers.

"Batteur expérimenté et talentueux (dans une fanfare) et artilleur, il était un vrai guerrier et a servi avec distinction en Afghanistan, en Allemagne et à Chypre", a indiqué le lieutenant-colonel Jim Taylor, cité dans le communiqué du ministère de la Défense.

Lee Rigby, originaire de Manchester, a été stationné en Afghanistan en 2009, dans la province d'Helmand (sud), et était désormais basé à Londres où il travaillait dans l'équipe de recrutement de l'armée.

Père d'un garçon de deux ans

Ce père d'un garçon de deux ans a été poignardé mercredi en début d'après-midi dans une rue du sud-est de Londres par deux suspects, qui ont ensuite été arrêtés. Il ne portait pas d'uniforme au moment du drame.

Dans une vidéo tournée sur les lieux du crime, l'un des suspects revendique son geste et explique avoir agi car "des musulmans sont tués quotidiennement par des soldats britanniques".

Le Royaume-Uni compte quelque 9.000 militaires stationnés en Afghanistan, soit le deuxième contingent étranger de la Force de l'Otan dans ce pays.


À LIRE AUSSI:

>> Meurtre d'un soldat à Londres: une femme a tenté de s'interposer

>> Londres: les propos tenus par l'un des deux tueurs présumés

>> Meurtre du soldat à Londres: "une attaque contre la Grande-Bretagne", dit Cameron

>> Meurtre d'un soldat à Londres: un acte terroriste motivé par "la vengeance"

A. K. avec AFP