BFMTV

Meurtre d'un soldat à Londres: une femme a tenté de s'interposer

Ingrid Loyau-Kenett, la femme qui a tenté de parlemanter avec l'assassin au hachoir à Londres, mercredi.

Ingrid Loyau-Kenett, la femme qui a tenté de parlemanter avec l'assassin au hachoir à Londres, mercredi. - -

Sur la vidéo qui montre l'homme agresser mortellement un soldat au hachoir, on voit une femme qui tente courageusement de raisonner le tueur. C'est une chef-scout mère de deux enfants. Sans elle, le bilan aurait pu être plus lourd.

Son nom est Ingrid Loyau-Kenett et c'est l'héroïne du jour. Cette femme a tenté de nouer le dialogue avec le tueur au hachoir qui a assassiné un soldat, mercredi à Londres. On la voit sur une vidéo, face au tueur, le hachoir encore dans ses mains ensanglantées, engageant la conversation.

"C'est vrai qu'il est imposant, mais pour moi c'était un garçon ordinaire, juste un peu contrarié, témoigne-t-elle à la télévision anglaise. Il n'était pas drogué, il n'était pas ivre", explique encore la courageuse mère de famille.

"Ne touchez pas, je l'ai tué"

Ingrid Loyau-Kenett s'approche de l'homme, et lui parle de la personne qui gît à terre, le soldat qu'il vient de tuer à coups de hachoir. "Il a dit "ne touchez pas, je l'ai tué", je lui ai demandé "pourquoi?". Il a dit que c'était un soldat britannique, qu'il a tué des musulmans dans des pays musulmans".

L'objectif d'Ingrid Loyau-Kenett est alors d'empêcher que la situation ne dégénère, alors que les passants commencent à se masser autour de la scène de crime.

Craignant qu'il ne s'en prenne à d'autres gens elle lui demande alors "bon, qu'est ce que vous voulez maintenant?". Elle lui parle pour concentrer l'attention de l'homme sur elle, afin "qu'il n'ait pas d'idées dangereuses".

Quand on lui demande si elle a eu peur, cette chef-scout mère de deux enfants dit avoir eu moins peur pour elle que pour les jeunes qui approchaient.

À LIRE AUSSI:

>> Meurtre de Londres: l'attitude des suspects en question
>> Meurtre d'un soldat à Londres: un acte terroriste motivé par "la vengeance"

>> Londres: les propos tenus par l'un des deux tueurs présumés

Sujet vidéo Emeline D'Harcourt