BFMTV

Etats-Unis: une détenue sexy enflamme les réseaux sociaux

Angela Coates, détenue sexy, parvient à affoler avec une photo les réseaux sociaux.

Angela Coates, détenue sexy, parvient à affoler avec une photo les réseaux sociaux. - Capture de GeogiaArrests.org.

La photo d'une jeune prisonnière américaine a affolé les réseaux sociaux, au point que de nombreux internautes ont proposé de payer sa caution.

Une photo suscite l'émoi des internautes sur la toile depuis quelques jours. Il s'agit de celle d'une détenue, Angela Coates. Cette mannequin originaire de Floride a été interpellée le 26 août en Géorgie pour "troubles présumés à l'ordre public".

La photo de la jeune fille, âgée de 22 ans, est aussitôt diffusée par le site géré par la police GeorgiaArrests.org, avant d'investir les réseaux sociaux. Une nuée de prétendants proposent alors de payer sa caution, d'un montant de 360 dollars, soit 282 euros, afin de libérer la jeune mannequin des griffes des policiers.

Dommage pour eux, la jeune Américaine a été relâchée quelques heures plus tard, le jour de son arrestation. Sur son compte Twitter, elle précise les raisons de cette remise en liberté: le policier qui l'a arrêtée aurait "abusé de son autorité".

Dans une interview pour Inside Edition, Angela Coates explique qu'elle prend sa carrière au sérieux et qu'elle n'aurait jamais accepté de poser avec "l'allure d'une criminelle sur une photo d'identité judiciaire".

Un nouvel engouement pour les prisonniers

Elle n'est toutefois pas la première détenue à susciter un tel émoi sur internet. En juin, Jeremy Meeks, un jeune américain âgé de 30 ans a été arrêté pour une série de vols à main armée.

La publication de sa photo sur le site de la police locale a eu le même effet que celle d'Angela Coates, le paiement de la caution en moins. En quelques jours, sa photo d'identité judiciaire avait été partagée sur Facebook à 7.500 reprises. Depuis, les agences de mannequinat se l'arrachent. Selon 20 Minutes, il aurait même signé avec une agence basée à Los Angeles.

Le statut de "prisonnière la plus sexy" demeure pour l'heure en possession de Stéphanie Beaudoin, une canadienne de 21 ans, qui avait créé le buzz en septembre, lorsque la presse canadienne a commencé à diffuser sa photo.

Cette étudiante fait face à 114 chefs d'accusation, et aurait participé à plusieurs dizaines de vols au Canada.

A. Dt.