BFMTV

Etats-Unis: le nom du policier qui a tué un jeune Noir à Ferguson dévoilé

Le chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, annonce ce vendredi le nom du policier qui a abattu un jeune Noir dans cette ville du Missouri.

Le chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, annonce ce vendredi le nom du policier qui a abattu un jeune Noir dans cette ville du Missouri. - Scott Olson - Getty Images North America - AFP

La police de Ferguson, dans le Missouri, a également dévoilé des documents appuyant la thèse selon laquelle le jeune homme avait eu un comportement agressif à son égard.

"Son nom! Son nom!" criaient jeudi les manifestants de Ferguson. La police de cette ville du Missouri leur a répondu, ce vendredi, en rendant public le nom de l'agent qui a tué un jeune Noir, samedi dernier.

Un agent "sans problème"

La mort de Michael Brown, 18 ans, abattu dans la rue dans des circonstances controversées, avait provoqué plusieurs jours d'émeutes dans cette ville à majorité noire. Pour le protéger, la police de Ferguson avait jusqu'alors refusé de livrer le nom de celui des siens qui avait tiré.

Lors d'une conférence de presse, le chef de la police a finalement donné le nom de Darren Wilson, un policier qui travaille depuis six ans. Il a ajouté que cet agent n'avait jamais posé de problème de discipline, et précisé que celui-ci se rendait sur les lieux d'un vol dans un magasin.

Abattu pour un vol de cigarillos?

Les récits diffèrent en effet sur les circonstances de la mort de Michael Brown. Selon un témoin, le jeune homme marchait dans la rue quand un agent de police s'en est pris à lui. Il l'a abattu alors qu'il avait les mains en l'air. Selon la plice, Michael Brown a été tué après avoir agressé un policier et tenté de lui dérober son arme.

Documents à l'appui, la police a étayé sa thèse ce vendredi, en avançant que le jeune homme était suspecté de vol. Dans un compte-rendu transmis à la presse, Michael Brown aurait tenté de dérober plusieurs paquets de cigarillos dans un magasin. Il se serait comporté "agressivement" à l'égard du policier, avant d'être arrêté et abattu.

Les tensions retombent

Les émeutes et les brutalités supposées de la police locale ont conduit le gouverneur de l'Etat, Jay Nixon, a confier la responsabilité des forces de l'ordre à Ron Johnson, le chef de la police de la route. Cet officier noir a réussi à apaiser les tensions jeudi soir en rejoignant symboliquement les rangs d'une manifestation en mémoire à Michael Brown.

M. T. avec AFP