BFMTV

États-Unis: de nouvelles images de l'assaut du Capitole diffusées lors du procès de Donald Trump

Affrontements entre des partisans du président américain Donald Trump et les forces de l'ordre sur les marches du Capitole le 6 janvier 2021 à Washington

Affrontements entre des partisans du président américain Donald Trump et les forces de l'ordre sur les marches du Capitole le 6 janvier 2021 à Washington - ALEX EDELMAN © 2019 AFP

À l'occasion du procès en destitution de Donald Trump, les sénateurs américains ont retracé l'assaut du Capitole en janvier dernier par des supporters de l'ancien président.

Des scènes violentes et d'une grande confusion. De nouveaux extraits vidéos et sonores sur l'intrusion au Capitole le 6 janvier ont été diffusés lors du procès de Donald Trump au Sénat, rapporte le New York Times.

D'abord perçue comme un baroud d'honneur, la démonstration de force des manifestants pro-Trump a pris une tournure dramatique lorsque les supporters de l'ancien président ont commencé à prendre possession du prestigieux bâtiment de Washington D.C.

Des échanges entre forces de l'ordre témoignent de la situation tendue à laquelle ils ont du faire face au cours de cette journée.

"Ils jettent sur nous des barres métalliques", peut-on entendre dans les extraits sonores diffusés lors du procès. "On a besoin de renforts ici et maintenant", "on s'est fait déborder et on doit se replier"...

Le sénateur Mitt Romney sauvé par Eugene Goodman

La détresse prend le dessus à mesure que les militants entrent dans le Capitole. Face à une situation qu'elles ne contrôlent plus, les forces de sécurité réalisent être confrontées à une émeute et se lancent dans l'évacuation des lieux. S'en suit alors une course contre la montre pour tenter de mettre à l'abri les élus qui sont à ce moment-là présents pour certifier la victoire de Joe Biden.

Une caméra de vidéo-surveillance capture notamment l'évacuation de Mitt Romney. Le sénateur républicain et fervent opposant à Donald Trump est prévenu par le policier Eugene Goodman de l'arrivée imminente des émeutiers. L'officier, salué pour son courage face aux manifestants, fait alors changer de direction Mitt Romney afin qu'il échappe aux militants.

D'autres sénateurs ont également été confrontés aux manifestants comme le démocrate Chuck Schumer qui a aussitôt fait demi-tour avec son équipe lorsqu'il est tombé nez à nez avec les intrus.

Les manifestants tout près du vice-président Mike Pence

Mais le moment fort est sans conteste l'évacuation du vice-président Mike Pence et de sa famille. Une scène surréaliste alors que certains supporters de Trump appelaient quelques minutes plus tôt à la pendaison de Mike Pence, accusé selon eux d'avoir trahi leur président en ne s'opposant pas à la certification de la victoire de Joe Biden.

"Ils étaient à une trentaine de mètres de là où le vice-président et sa famille s'étaient retranchés", affirme Stacey Plaskett, l'une des responsables de la mise en accusation de Donald Trump.

Quelques minutes plus tôt, ce sont les membres du staff de Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, qui ont trouvé refuge dans une salle de réunion et se sont barricadés peu de temps avant que les manifestants n'arrivent devant leur porte. Certains ont alors tenté de forcer l'entrée, en vain.

Pour Jamie Raskin, le chef des procureurs démocrates, "Donald Trump a abandonné son poste de commandant en chef pour endosser celui d'incitateur en chef d'une dangereuse insurrection".

Les violences survenues au Capitole ont fait cinq morts et des dizaines de blessés. Un drame qui entraîné la mise en accusation de Donald Trump en janvier dernier pour "incitation à l'insurrection".

Hugues Garnier Journaliste BFMTV