BFMTV

Domenach : « Sans forte croissance, les dirigeants chinois seront méprisés »

-

- - -

Le sinologue et politologue, invité des GG, est revenu sur la situation de la Chine et la position à adopter face à celle-ci.

Jean-Luc Domenach, sinologue et politologue, était l'invité des GG mardi 22 avril. A cette occasion, il a évoqué l'économie de la Chine et ses aléas : « Pour résumer la question de l'économie chinoise, la population chinoise ne supporte ses cadres dirigeants qu'à la condition d'un très haut niveau de croissance économique. L'an dernier ils étaient à plus de 11% de croissance, cette année ils risquent de finir entre 7,5 et 8%. Les prévisionnistes pensent que cela va descendre à 7% dans les années qui viennent ».

« La question n'est donc pas de savoir si l'économie chinoise continuera à aller bien, car la réponse est oui. Mais pas assez bien pour que la population chinoise obéissent à des gens qu'elle a de fortes raisons d'haïr et de mépriser. Les chinois sont comme nous : ils ont la mémoire longue et ils exigent beaucoup pour supporter leurs dirigeants ».

D'autre part, il a répondu à une question de Robert Ménard, qui participait aux GG aujourd'hui, à propos des progrès que la Chine avait promis de faire en matière de Droits de l'Homme après l'attribution des Jeux Olympiques à Pékin : « Ils ont fait des progrès, pas importants mais substantiels, qui ne suffisent pas ».

La rédaction-Les Grandes Gueules