BFMTV

"Dennis Rodman est ivre ou sous l'emprise de drogues": quand Donald Trump jugeait ridicule l'idée d'un rapprochement avec la Corée du Nord

L'ex-basketteur Dennis Rodman

L'ex-basketteur Dennis Rodman - ADEK BERRY / AFP

Amuseur public ou réel entremetteur? Le rôle de l'ex-basketteur Dennis Rodman dans le rapprochement entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, qui a débouché sur l'organisation du sommet de Singapour au cours duquel le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés pour la première fois, reste difficile à évaluer.

Dennis Rodman, supporter déclaré de Donald Trump, entretient une relation d'amitié avec Kim Jong-un depuis des années, multipliant les voyages en Corée du Nord. 

Pourtant, l'idée d'une rencontre n'a pas toujours semblé séduire Donald Trump. Alors qu'il n'était pas encore lancé dans la course à la Maison blanche, le futur président américain s'était même montré très dur envers l'ex-basketteur. 

"Dennis Rodman était soit ivre, soit sous l'emprise de drogues (en plein délire) quand il a dit que je voulais aller en Corée du Nord avec lui. Content de l'avoir viré sur The Apprentice"

"Ce fou de Dennis Rodman dit que je veux aller en Corée du Nord avec lui. Jamais discuté, aucun intérêt, dernier endroit sur Terre où je veux aller"

FDLT