BFMTV

Coronavirus: recrudescence des cas en Corée du Sud

Un homme contrôle la température d'un étudiant à Séoul (Corée du Sud), en raison des craintes liées au coronavirus, le 20 mai 2020.

Un homme contrôle la température d'un étudiant à Séoul (Corée du Sud), en raison des craintes liées au coronavirus, le 20 mai 2020. - Ed JONES / AFP

La Corée du Sud a fait état de 113 nouveaux cas ce samedi, soit son bilan le plus élevé depuis le 31 mars.

La Corée du Sud a signalé ce samedi une recrudescence des cas de nouveau coronavirus, enregistrant son bilan le plus élevé en près de quatre mois, avec des dizaines de cas importés.

Le pays a fait état de 113 nouveaux cas, dont 86 personnes arrivées de l'étranger, ce qui porte le total national à 14.092 selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Bilan le plus élevé depuis le 31 mars

Il s'agit du bilan le plus élevé depuis le 31 mars, lorsque le pays a fait état de 125 nouveaux cas. C'est aussi la première fois que plus de 100 cas sont annoncés depuis le 1er avril. Une quarantaine de deux semaines est imposée à toute personne arrivant de l'étranger en Corée du Sud.

Le pays était en février le deuxième le plus touché par l'épidémie, après la Chine où elle était apparue. Mais les autorités sud-coréennes sont parvenues à maîtriser la situation au travers d'une stratégie très poussée de tests et de traçage des contacts des personnes infectées, sans même imposer de confinement obligatoire.

Les consignes de distanciation sociale ont cependant été assouplies après les vacances de début mai et le pays avait globalement retrouvé un fonctionnement normal. Des mesures de distanciation sociale ont été réimposées fin mai après l'apparition de foyers de contamination à Séoul et à proximité de la capitale.

L'augmentation des cas intervient alors que le pays doit autoriser à partir de dimanche des spectateurs à assister en nombre limité aux rencontres sportives.

A.S. avec AFP