BFMTV

Coronavirus: pour éviter les cours à distance, des étudiants de Wuhan plombent la note d'une application pour la faire disparaître

L'application DingTalk

L'application DingTalk - DingTalk

Des professeurs avaient mis au point des cours à suivre en ligne afin que les écoliers et étudiants puissent poursuivre leur scolarité.

Depuis maintenant plusieurs semaines, la ville de Wuhan, capitale de la province du Hubei dans l'est de la Chine, est une ville morte. Point de départ de l'épidémie de coronavirus, cette métropole de 11 millions d'habitants a été placée sous étroite surveillance par les autorités locales et se retrouve en quarantaine depuis maintenant près de 50 jours

Pour autant, la vie sur place continue. Malgré la fermeture des écoles, les plus jeunes doivent poursuivre leur scolarité via l'application DingTalk, rapporte le média London Review of Books. Cette dernière, à laquelle ils étaient obligés de souscrire, permettait à leurs professeurs de dispenser des cours en ligne, ainsi que de leur donner des devoirs. 

Note abaissée en seulement quelques heures 

Frustrés par cette situation, plusieurs étudiants ont mis au point une stratégie pour faire disparaître DingTalk. Sur l'App Store, interface d'Apple qui permet les téléchargements, les applications mal notées sont retirées. En l'espace d'une seule nuit, le média britannique souligne que plusieurs dizaines de notes ont été déposées, faisant passer DingTalk de 4,9 (sur 5) à 1,4. 

Sur plusieurs réseaux sociaux, des responsables de DingTalk se sont fendus d'un message censé stopper les mauvaises notes: "J'ai seulement 5 ans, s'il vous plaît ne me tuez pas", ont-ils écrit, tentant de rendre humaine l'application. Une supplication qui a semblé porter ses fruits puisqu'à l'heure actuelle, DingTalk est toujours disponible. 

Hugo Septier