BFMTV

Coronavirus: foule dans les sites touristiques chinois après la levée du confinement

-

- - -

Des milliers de Chinois se sont rués dans les sites touristiques du pays et dans les grandes villes ce week-end, malgré les avertissements des autorités sanitaires qui craignent que ne redémarre la pandémie de coronavirus.

Des milliers de Chinois, masques sur le visage, ont arpenté les chemins du parc national des monts Huang, dans l'est de la Chine ce week-end. Après plusieurs semaines de confinement, ils étaient nombreux à vouloir respirer l'air frais, raconte CNN.

Tant de personnes se sont précipitées dans le célèbre site touristique que dès 7h48 du matin, les autorités alertaient que sa capacité maximale quotidienne d'accueil, 20.000 personnes, avait déjà été atteinte.

Dans le même temps, à Shanghaï, les touristes affluaient sur le Bund, le fond de mer de la cité portuaire déserté depuis le début de l'épidémie. Même constat à Pékin, où les Chinois étaient nombreux à retourner profiter des parcs et espaces verts et à s'attabler à la table des restaurants jusqu'alors fermés.

Un retour à la normale inquiétant

Ce semblant de retour à la normale intervient plus de trois mois après qu'un premier cas de coronavirus a été détecté dans la ville de Wuhan, obligeant la population à se confiner pour limiter la propagation du virus.

Alors que le reste du monde vit maintenant enfermé, l'épidémie ralentit en Chine. Le gouvernement commence donc à lever peu à peu les mesures de restrictions des déplacements. Ce lundi, le pays ne recensait que 39 nouveaux cas, tous importés sauf un.

Face aux images de cet afflux de touristes, les autorités sanitaires rappellent néanmoins l'importance de rester prudents.

"La Chine n'est pas proche de la fin de l'épidémie. Elle est entrée dans une nouvelle phase", affirme Zeng Guang, épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

"Ne vous réunissez pas!", a, quant à lui, rappelé Le Quotidien du Peuple, le journal officiel du Parti communiste. 

La crainte d'une nouvelle vague de contaminations 

Depuis le nombre d'infections a commencé à décroître dans le pays, le gouvernement tente de redémarrer l'économie du pays en rouvrant progressivement les commerces et industries. Elle doit néanmoins éviter de se précipiter pour échapper à une "deuxième vague" de contaminations. Ainsi, alors que les cinémas avaient été rouverts, ils ont été obligés de fermer de nouveau leurs portes le 31 mars dernier.

Face à ce risque, le site du parc national des monts Huang a depuis annoncé refermer jusqu'à nouvel ordre.

Cyrielle Cabot