BFMTV

Corée du Nord : Kim Jong-Un épargne sa tante

-

- - -

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a fait exécuter son oncle Jang Song-Thaek mais sa tante a été épargnée.

La tante du leader nord-coréen Kim Jong-Un a été épargnée après l'exécution choc de son mari Jang Song-Thaek, en dépit de craintes que cette purge au sommet frappe des proches de Jang.

Kim Kyong-Hui, soeur de Kim Jong-Il, père de Kim et ancien dirigeant du pays, a été nommée au Comité de funérailles pour un haut dignitaire du parti décédé vendredi, a annoncé l'agence de presse officielle KCNA samedi soir.

Son nom apparait à côté de ceux de plusieurs responsables du parti et de l'armée, dont le ministre de la Défense Jang Jong-Nam, et Choe Ryong-Hae, un proche confident du jeune dictateur et directeur du bureau politique de l'armée. Le fait que Kim Kyong-Hui soit désignée pour participer à une cérémonie officielle indique qu'elle garde les faveurs de son neveu, qui est en train de consolider son pouvoir à la tête du pays.

Grand bouleversement politique

Longtemps numéro deux du régime, Jang Song-Thaek, 67 ans, oncle et mentor de Kim Jong-Un, a été exécuté jeudi pour corruption et complot en vue de renverser le gouvernement, entre autres charges. Jang était notamment vice-président de la Commission de défense nationale, considéré comme l'organe de décision le plus puissant du pays.

Son exécution - quelques jours après avoir été évincé de tous ses postes au parti et dans l'armée - marque le plus grand bouleversement politique depuis que Kim a hérité du pouvoir après la mort de son père en décembre 2011.

Les analystes ont averti que la purge de Jang devrait s'étendre à un grand nombre de fonctionnaires considérés comme loyaux envers Kim Jong-Un. De nombreux hommes d'affaires nord-coréens en Chine ont été rappelés ces derniers jours, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La rédaction avec AFP