BFMTV

Conflit israélo-palestinien: Hollande prêt à tenir une conférence en France

La France veut organiser une conférence internationale pour tenter de trouver une issue au conflit israélo-palestinien, a annoncé jeudi le président François Hollande.

La France veut organiser une conférence internationale pour tenter de trouver une issue au conflit israélo-palestinien, a annoncé jeudi le président François Hollande. - Philippe Wojazer - Pool - AFP

Le président français s'est dit prêt, ce jeudi, à ce que la France accueille une conférence internationale pour tenter de trouver une issue au conflit israélo-palestinien. Sans toutefois avancer de date.

La France veut organiser une conférence internationale pour tenter de trouver une issue au conflit israélo-palestinien, les négociations de paix étant bloquées, a annoncé jeudi le président François Hollande.

"Il y a une initiative diplomatique que la France doit conduire", a déclaré le président français aux médias France 24, RFI et TV5 Monde. Il a ensuite évoqué l'organisation d'"une conférence permettant justement de trouver une issue à ce conflit".

Aucune date avancée

"C'est ce que le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius aura à dire demain", vendredi, lors d'un débat organisé à l'Assemblée nationale sur une résolution recommandant au gouvernement français de reconnaître l'Etat palestinien, a précisé le président socialiste.

Il n'a pas donné de précisions sur la date à laquelle pourrait se tenir cette conférence ni avec quels participants.

Le président français a souligné que pour la France, le conflit devait être réglé "sur la base de ce qui a toujours été le paramètre majeur de la position française: un Etat palestinien reconnu à côté d'un Etat israélien avec la garantie de sa sécurité".

Un débat vendredi, un vote mardi

Après le débat prévu vendredi, les députés sont appelés à voter mardi sur la résolution qui est non contraignante et qui invite l'exécutif français à reconnaître l'Etat de Palestine. 

Les négociations entre Israéliens et Palestiniens ont échoué au printemps dernier malgré neuf mois de navettes et d'efforts du secrétaire d'Etat américain John Kerry, et toute perspective de reprise des discussions semble exclue, alors que les violences se multiplient à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée.

Jé. M. avec AFP