BFMTV

#ClapforBoris: les Britanniques appelés à applaudir leur Premier ministre, hospitalisé en soins intensifs

Boris Johnson en mars 2020

Boris Johnson en mars 2020 - Tolga Akmen / AFP

Boris Johnson, atteint du Covid-19, a été admis en soins intensifs lundi soir à Londres après l'aggravation de ses symptômes.

Une dizaine de jours après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19, le Premier ministre britannique Boris Johnson a été admis lundi soir en soins intensifs à Londres après une aggravation de ses symptômes.

Une hospitalisation qui inquiète outre-Manche, à la lecture de la presse au lendemain des faits. Via le hashtag #ClapForBoris largement diffusé sur les réseaux sociaux, les Britanniques sont invités ce mardi soir à 20 heures à montrer leur soutien à leur dirigeant malade en l'applaudissant.

Certains sujets de Sa Majesté comptent bien répondre à cet appel et se mobiliser pour applaudir leur Premier ministre.

"Ce soir à 20 heures, que vous l'aimiez ou non, il est notre Premier ministre et aide des millions de personnes actuellement. Montrez votre soutien et espérons qu'il récupère rapidement!!", exhorte un autre utilisateur de Twitter.

Critiques de la gestion de la crise

Mais cet appel est loin de faire l'unanimité. Sur Twitter, nombreux sont les messages souhaitant un prompt rétablissement à l'homme politique, tout en refusant toutefois de l'applaudir ce mardi.

"Il y a quelques semaines, cet homme se vantait de serrer les mains de tous les gens dans un service hospitalier dédié au coronavirus et nous disait à tous de serrer les dents pendant que nos proches mouraient. Je lui souhaite un prompt rétablissement mais cet homme ne mérite pas d'applaudissements", écrit ainsi une internaute sur Twitter.

Boris Johnson a en effet été critiqué pour sa gestion de la crise du coronavirus. Il avait par exemple déclaré le 3 mars ne pas avoir l'intention de cesser de serrer les mains de ses interlocuteurs:

"Je serre des mains. J’étais à l’hôpital l’autre soir où je crois qu’il y avait des patients atteints du coronavirus, et j’ai serré la main de tout le monde, ça vous fera plaisir de le savoir. Et je continue à serrer des mains", avait-il expliqué face à la presse.

Certains Britanniques s'abstiendront donc de rendre hommage à leur dirigeant malade, suggérant plutôt de détourner ces applaudissements.

"Au lieu d'applaudir Boris Johnson à 20 heures mardi, j'observerai plutôt une minute de silence pour toutes les victimes du Covid-19. Je pense que ça serait plus approprié. Qui se joint à moi?", écrit un autre internaute sur Twitter, à l'unisson de la première personne.
Clarisse Martin