BFMTV

Chine: au moins 5 morts dans l'accident d'un bus détourné

Police chinoise (image d'illustration)

Police chinoise (image d'illustration) - AFP

Les faits se sont déroulés dans la ville de Longyan, à l'est du pays. Le suspect a été interpellé par la police, tandis qu'une enquête a été ouverte.

Au moins cinq personnes ont été tuées et 22 blessées ce mardi lorsqu'un bus détourné par un individu a heurté des piétons dans l'est de la Chine. Un suspect muni d'un couteau a été interpellé par la police, a précisé la chaîne de télévision publique CGTN sur son compte Twitter. Le drame s'est produit vers 15 heures 20, heure locale, dans la ville de Longyan, dans la province du Fujian, a révélé le quotidien local Minxi Ribao. Un policier figure parmi les personnes décédées. Interrogée par l'AFP, la police locale s'est refusée à tout commentaire.

Une enquête ouverte

Selon un témoignage cité par l'agence Chine Nouvelle, le suspect a volontairement essayé de diriger le bus sur des piétons pendant 300 ou 400 mètres avant l'accident. Le site internet Duowei raconte qu'il a agressé une passagère avant de prendre le contrôle du véhicule. Ses motifs n'ont pas été précisés.

Des vidéos diffusées sur les sites de plusieurs médias comme Caixin et Global Times montrent un autobus vide arrêté au milieu d'une avenue, avec l'avant enfoncé. Plusieurs corps inanimés gisent sur le sol autour du véhicule, tandis que des policiers maîtrisent un homme sous les yeux des curieux. Une enquête a été ouverte et la police a encerclé le quartier tandis que les secours étaient à l'oeuvre.

Plusieurs drames de ce type sont survenus en Chine cette année. Fin novembre, une voiture a ainsi volontairement foncé dans un groupe d'écoliers qui traversaient une rue, dans la province du Liaoning (Nord-Est), faisant 5 morts et au moins 19 blessés. En octobre, un homme qui venait de poignarder une personne a foncé en voiture sur une foule, tuant trois personnes, et attaqué des passants au Zhejiang (Est). Le mois précédent, un homme a dirigé son camion sur une foule puis a attaqué les passants à coups de pelle et de couteaux.

V.A avec AFP