BFMTV

Biden convainc, Palin séduit

-

- - -

Difficile de trouver un vainqueur au débat qui a opposé hier les candidats à la vice présidence américaine. Attendue au tournant, Sarah Palin s'en est mieux sortie que prévu, face à un Joe Biden sûr de lui, qui l'emporte aux points.

Ni gaffes ni lacunes, finalement. Joe Biden et Sarah Palin ont tous deux évité de tomber dans leurs travers respectifs. Hier dans le débat entre candidats à la vice présidence américaine, la colistière de John McCain a même plutôt bien résisté à son adversaire démocrate, plus expérimenté. Mais Joe Biden l'emporte visiblement aux points et conforte ainsi les scores en hausse dans les sondages de son ticket avec Barack Obama.

Le sénateur du Delaware a su convaincre. Joe Biden semblait très à l'aise. Associant John McCain à George W. Bush, il a critiqué le manque de clairvoyance du candidat républicain face à la réalité économique et à la crise financière que connaissent les Etats-Unis. Plusieurs sondages attribuent la victoire à Joe Biden. Auprès des téléspectateurs de la chaîne CNN, le candidat démocrate l'emporte avec 51%, contre 36% à Sarah Palin. Cependant, 84% des sondés estiment que la candidate républicaine a été « meilleure » qu'ils ne l'avaient prévu.

En effet, Sarah Palin n'a pas démérité. Celle qui devait être sacrifiée sur l'autel médiatique pour incompétence caractérisée, a une fois de plus étonné son monde : elle a su résister à un adversaire plus aguerri et plus fort qu'elle dans ce genre d'exercice. Sarah Palin a ressorti son langage clair, son côté direct de mère de famille proche des gens, que les Américains apprécient tant. Mais, évitant de déraper, elle n'a pas toujours répondu aux questions qui lui étaient posées. Sa façon de s'adresser au public lui a cependant réussi : on dit qu'elle est la seule à « parler depuis la table de sa cuisine », et en Amérique, c'est un avantage. Reste à voir si cela suffira. Réponse le 4 novembre.

Pour le portrait de Joe Biden, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur Sarah Palin, cliquez ici.

Juliette VINCENT, avec Philippe GASSOT