BFMTV

Autriche: la police du Tyrol aux trousses d'un "gang du Milka"

Un véhicule de la police autrichienne - Image d'illustration

Un véhicule de la police autrichienne - Image d'illustration - GEORG HOCHMUTH / APA / AFP

Une cargaison du célèbre chocolat, d'une valeur de 50.000 euros, est aujourd'hui introuvable.

C'est une affaire singulière à laquelle sont confrontés les enquêteurs autrichiens, qui tentent de récupérer près de vingt tonnes de chocolat Milka, d'une valeur d'environ 50.000 euros, qui se sont volatilisées alors qu'elles partaient pour la Belgique.

Le camion du transporteur qui devait prendre en charge, le 15 novembre, la cargaison gourmande fraîchement produite à l'usine Milka de Bludenz, dans l'ouest du pays, "était en fait muni d'une plaque d'immatriculation volée", a indiqué Stefan Eder, porte-parole de la police du Tyrol.

L'entreprise locale, chargée du transport, avait fait le choix de déléguer la livraison à une autre entreprise hongroise, qui à son tour a demandé à un sous-traitant tchèque de traverser l'Europe pour aller livrer la Belgique. 

Le camion et son chauffeur introuvables 

Un inconnu s'est alors présenté auprès de l'entreprise de transport hongroise affirmant qu'il était le chauffeur tchèque accrédité pour cette commande et il a pu aller récupérer la cargaison en Autriche.

Il a montré à l'usine autrichienne Milka de Bludenz de faux papiers, a embarqué le chocolat qui n'est jamais arrivé jusqu'à sa destination. Il reste aujourd'hui introuvable, comme le camion.

Selon la police du Tyrol, le vol de telles quantités de chocolat est rare, mais pas inédit. Un événement similaire s'est déjà produit dans la région.

Consommation en hausse en fin d'année 

La célèbre marque mauve Milka, déposée en 1901, domine le marché autrichien des ventes de chocolat. Elle appartient au groupe agroalimentaire américain Mondelez International.

Son nom résulte d'une contraction en langue allemande des deux principaux ingrédients, à savoir le lait (Milch) et le cacao (Kakao). 

Une partie de sa production - qui augmente en fin d'années en prévision de fêtes - est effectuée depuis un siècle en Autriche dans la province alpine du Vorarlberg, voisine de la Suisse.

H.S. avec AFP