BFMTV

Attaque chimique en Syrie: nouveau texte à l'ONU de Londres, Paris et Washington

L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Nikki Haley prend la parole lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, le 7 avril, à New York.

L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Nikki Haley prend la parole lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, le 7 avril, à New York. - Drew Angerer - Getty -AFP

Le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis ont présenté au Conseil de sécurité un nouveau projet de résolution demandant une enquête sur l'attaque chimique en Syrie imputée au régime du président Bachar al-Assad, a indiqué ce mardi l'ambassadeur britannique.

Ce projet de résolution exige "une coopération complète dans l'enquête" sur l'attaque qui a eu lieu dans la localité de Khan Cheikhoun (nord-ouest), en zone rebelle, a indiqué l'ambassadeur Matthew Rycroft sur Twitter. 

Le Conseil de sécurité avait examiné la semaine dernière trois projets de résolution sans jamais passer au vote, en réponse à l'attaque chimique imputée au régime du président syrien Bachar al-Assad. Le projet de résolution présentée par Londres, Paris et Washington s'était heurté à la menace d'un veto de la Russie.

Le Conseil de sécurité débattait encore de la réponse à donner quand les Etats-Unis ont ordonné, le 6 avril, une frappe de missiles Tomahawk sur une base aérienne de l'armée syrienne, à partir de laquelle l'attaque chimique aurait été lancée selon l'administration américaine.

Les Occidentaux ont accusé les forces du président Bachar al-Assad d'avoir mené cette attaque, le 4 avril, qui a fait au moins 87 morts, dont 31 enfants. 

A.S. avec AFP