BFMTV

Vol MH370: retour sur une mystérieuse disparition

Le vol MH370 a mystérieusement disparu le 8 mars 2014 avec à son bord 239 passagers.

Le vol MH370 a mystérieusement disparu le 8 mars 2014 avec à son bord 239 passagers. - -

Un débris d’avion a été retrouvé ce mercredi sur l’île de La Réunion. Selon les premières hypothèses, il pourrait s’agir d’un morceau d’aile du MH370, mystérieusement disparu il y a plus d’un an. Les recherches autour de ce crash n’ont jamais abouti. Retour sur cette étrange disparition.

C’est sans aucun doute l’un des plus grands mystères de l’aéronautique. Le 8 mars 2014, le vol MH370 de la Malaysia Airlines à destination de Pékin décolle de l’aéroport de Kuala Lampur, avec à son bord 227 passagers et 12 membres d’équipage. Quarante minutes plus tard, l’avion quitte l’espace aérien malaisien pour pénétrer dans le ciel vietnamien.

"All right, good night, Malaysia 370" sont les derniers mots émis du cockpit. Après moins d’une heure de vol, le Boeing 777 change de cap à plusieurs reprises et le transpondeur est désactivé. L’avion disparaît des écrans radars.

Les trajectoires potentielles

Seule la compagnie britannique privée de télécommunications Inmarsat continue de capter des signaux automatiquement émis par l’engin. Le dernier est enregistré sept heures après la disparition de l’appareil. Mais le satellite utilisé par Inmarsat date des années 1990 et ne peut géolocaliser précisément la dernière trace du MH370. Deux directions ont dans un premier temps été retenues.

La première hypothèse serait que l’avion ait mis le cap au nord, vers le Kazakhstan et le Turkménistan. Mais cette piste a rapidement été écartée car les experts considèrent que l’appareil aurait été aperçu.

La seconde théorie, et donc la plus plausible, serait que le Boeing se soit dirigé vers le sud. En accord avec le bureau britannique d’enquête sur les accidents aériens, la Malaysia Airlines annonce que "la dernière position du MH370 se trouve au milieu de l’océan Indien". L’avion a pu continuer à voler en pilote automatique jusqu’à n’avoir plus de carburant. On ignore toujours les raisons pour lesquelles le 777 se serait retrouvé à l'opposé de son plan de vol.

L'itinéraire supposé du MH370, le 8 mars 2014.
L'itinéraire supposé du MH370, le 8 mars 2014. © BFMTV

50.000 km² ratissés

A plus de 1.600 kilomètres à l’ouest des côtes occidentales de l’Australie, quatre navires ont exploré les profondeurs du sud de l’océan Indien en immergeant de puissants sonars. En juin dernier, 50.000 km2 ont été passés au peigne fin. En vain. Les recherches se poursuivent donc, mais elles risquent d'être fortement entravées par l'arrivée de l'hiver dans cette partie du globe.

Un débris suspect retrouvé à la Réunion

Plus d’un an après cette mystérieuse disparition, un bout d’aile pouvant provenir du MH370 a été retrouvé sur le littoral nord-est de l'île de La Réunion. Selon nos informations, ce débris émane bien d’un Boeing 777, le modèle du MH370.

En conséquence, la gendarmerie a décidé d'envoyer des vedettes dans le secteur et le BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile) se rend sur place. Les analyses de cette pièce, longue de 2 mètres, sont en cours pour retrouver le numéro d’identification.

"Aucune hypothèse n'est exclue", commente pour sa part la préfecture de La Réunion. A plus de 6.000 kilomètres de la zone de recherches, ce morceau d’aile a pu dériver avec la force des courants. Cette nouvelle piste est donc prise très au sérieux.

Pierjean Poirot