BFMTV

Ukraine: Poutine informe Merkel du retrait d'un bataillon russe à la frontière

Vladimir Poutine et Angela Merkel le 5 septembre 2013, lors du G20 à Saint-Pétersbourg.

Vladimir Poutine et Angela Merkel le 5 septembre 2013, lors du G20 à Saint-Pétersbourg. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le président russe a informé la chancelière allemande du retrait partiel des troupes russes à la frontière orientale de l'Ukraine.

Le ministère russe de la Défense a annoncé, lundi, le retrait d'un de ses bataillons de la zone frontalière avec l'Ukraine, sans préciser si cette opération était liée à une volonté de détente après des pourparlers avec les Etats-Unis à Paris. De son côté, le président russe Vladimir Poutine "a informé la chancelière allemande Angela Merkel d'un retrait partiel des troupes à la frontière ukrainienne", a annoncé le gouvernement allemand, ce lundi.

Lors d'un entretien téléphonique, les deux dirigeants "ont évoqué d'autres possibles mesures pour stabiliser la situation en Ukraine et en Transnistrie", selon un communiqué de la chancellerie.

Retrait "progressif"

Le 15e bataillon d'infanterie motorisée du district militaire du centre a terminé ses manoeuvres dans la zone de Kadamovski, près de la frontière de l'Ukraine, et va maintenant rentrer dans la région de Samara, plus à l'est, où il est basé, a annoncé le ministère de la Défense, cité par les agences de presse russe.

Un bataillon russe est habituellement composé de moins de mille soldats, mais aucune information précise n'était donné concernant l'importance de ce retrait militaire, ni sur le nombre d'hommes encore mobilisés près de la frontière avec l'Ukraine. Un responsable du ministère ukrainien de la Défense a annoncé à Kiev lundi que les forces russes se retiraient "progressivement" de la zone frontalière.

La présence de ces forces armées faisait craindre à Kiev une invasion de sa partie orientale, en grande partie russophone, et une répétition du scénario qui a conduit à la perte de la Crimée, au Sud.

D. N. avec AFP