BFMTV

Guantanamo: Obama promet la réduction du nombre de détenus bientôt inférieur à 100

Des prisonniers à Guantanamo, en janvier 2002

Des prisonniers à Guantanamo, en janvier 2002 - AFP

Plus de 12 ans après l'arrivée des 20 premiers détenus à Guantanamo, le 11 janvier 2002, la prison en compte encore 154. Depuis 2008, Barack Obama multiplie les tentatives de fermeture de l'établissement pénitentiaire.

Le président américain, Barack Obama, a assuré jeudi que les efforts seraient poursuivis pour fermer la prison controversée de Guantanamo sur l'île de Cuba, précisant que le nombre de détenus serait bientôt inférieur à 100.

Depuis 2008, Obama et l'impossible promesse de fermer Guantanamo

"Je m'attends à ce qu'au début de l'année prochaine nous ayons peut-être moins d'une centaine de personnes à Guantanamo", a déclaré Barack Obama lors d'une visite aux Philippines.

Le président démocrate a essayé à maintes reprises de fermer cet établissement pénitentiaire, où sont incarcérés actuellement 107 détenus, mais en a été empêché par l'opposition du Congrès à majorité républicaine. Dans la dernière ligne droite de son second mandat, Barack Obama n'a plus beaucoup de temps pour accomplir son engagement de fermer la prison de Guantanamo, enlisé dans les imbroglios juridiques et politiques.

Ouverte en janvier 2002 pour accueillir les suspects de terrorisme après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, la prison et ses clichés de détenus enchaînés en combinaison orange ont un impact désastreux sur l'image des Etats-Unis dans le monde.

Le président américain a demandé récemment au Pentagone de présenter plusieurs options pour un déménagement aux Etats-Unis du camp de prisonniers qui totalisait plus de 700 détenus en 2003.

Guantanamo, la prison la plus célèbre au monde
A.-F. L. avec AFP