BFMTV

JO 2016: les pro-armes se réjouissent de la première médaille américaine au tir

Sarah Palin, proche de Donald Trump et du lobby des armes, s'est félicitée.

Sarah Palin, proche de Donald Trump et du lobby des armes, s'est félicitée. - Kris Connor - AFP

Après la victoire de l'Américaine Virginia Thrasher lors de l'épreuve de tir à la carabine aux JO de Rio, Sarah Palin, l'ancienne gouverneure de l'Alaska s'est fendue d'un message de félicitations aux allures de promotion des armes à feu.

Un soutien dont la jeune Virginia Thrasher se serait certainement bien passé. L'athlète américaine de 19 ans a remporté la toute première médaille d'or des Jeux olympiques de Rio à l'épreuve de tir à la carabine à 10 mètres. "Ça va au-delà de mes rêves les plus fous, confiait-elle à L'Equipe. Je suis heureuse de représenter positivement mon pays." Une joie partagée par les Américains.

Parmi les soutiens de la championne, une certaine Sarah Palin. L'ancienne gouverneure de l'Alaska, et ancienne colistière du républicain John McCain lors de la présidentielle 2008 a posté un message de félicitations sur son compte Facebook. "N'est-ce pas magnifique que la première médaille d'or de ces JO 2016 aille à une femme Américaine avec une arme!? Félicitation Virginia Thrasher, tu nous rends TOUS fiers", écrit la républicaine, soutien de Donald Trump et proche du NRA, le lobby des armes.

Polémique en début de semaine

Plusieurs internautes avait ironisé sur la victoire d'une Américaine dans une épreuve de tir alors que le pays a connu de nouvelles fusillades particulièrement meurtrières, comme à Orlando ou à Dallas. De son côté, la principale intéressée avait tenté de savourer son sacre, loin des controverses. "Une partie des polémiques sur les armes à feu et les lois sur leur contrôle nous distrait de notre sport qui est très différent", assurait-elle.

Le tir à la carabine s'est retrouvé au coeur du débat sur la vente d'armes aux Etats-Unis après que Kim Rhode, membre de l'équipe olympique de la disciple et soutien du lobby des armes, a dénoncé les contrôles sur les ventes d'armes imposés en Californie. "Six lois ont été adoptées en Californie qui m'affectent directement, explique l'athlète citée par le Guardian. Par exemple, l'une d'entre elle porte sur les munitions. J'en use 500 à 1.000 par jour. Je suis contrôlée à chaque fois que je veux en acheter ou que je veux en apporter pour une compétition, c'est très difficile pour moi."

J.C.