BFMTV

Echange musclé entre Donald Trump et Bill Clinton sur Twitter

James Comey, désormais ex-directeur du FBI

James Comey, désormais ex-directeur du FBI - JIM WATSON / AFP

Futur président des Etats-Unis, Donald Trump ne lâche pas Twitter pour autant. L'homme d'affaires continue de partager ses sentiments sur le réseau social. Et il s'en est pris mardi à Bill Clinton, visiblement agacé par des déclarations de l'ancien président mettant en doute son intelligence.

Interrogé par la presse dans une petite librairie de New York sur l'intelligence de celui qui a battu son épouse à la présidentielle, Bill Clinton a répondu: "Il ne sait pas grand chose. S'il y a une chose qu'il sait, c'est comment faire voter pour lui les hommes blancs en colère". 

L'ancien président a ajouté que Donald Trump l'avait appelé après sa victoire face à Hillary Clinton le 8 novembre et qu'il avait été surpris du ton cordial du milliardaire après une campagne particulièrement amère. 

Bill Clinton a fait ces remarques le 10 décembre, dans le nord de l'Etat de New York. Elles ont d'abord été reprises dans un journal local puis ont pris un écho national après leur publication par Politico

Il n'en fallait pas plus pour que Donald Trump se tourne vers sa plateforme de communication favorite, Twitter, pour riposter ce mardi. "Bill Clinton a dit que je l'avais appelé après l'élection. Faux, il m'a appelé (avec des félicitations très agréables). Il +ne sait pas grand chose+...", a écrit le président élu dans un premier tweet. Avant de s'attaquer plus longuement à la stratégie de campagne des démocrates dont certains des bastions ont basculé en faveur des républicains.

IV avec AFP