BFMTV

Donald Trump propose un test de QI entre lui et Rex Tillerson

Le président des États-Unis et son secrétaire d'État Rex Tillerson le 20 septembre 2017

Le président des États-Unis et son secrétaire d'État Rex Tillerson le 20 septembre 2017 - Brendan Smialowski / AFP

Une polémique reprise par les médias américains enfle ces dernières semaines à propos des relations entre Donald Trump et son secrétaire d'État. Le président américain évoque l'idée de réaliser un test de QI entre lui et Rex Tillerson, insinuant que le résultat serait sans équivoque.

Énième polémique entre le président américain et son secrétaire d'État. La dernière en date provient de NBC News, et assure que le chef de la diplomatie, Rex Tillerson, aurait traité le locataire du bureau ovale de "débile". Ce dernier aurait également menacé de démissionner, en raison de profonds différends avec le président américain. 

Des médias qualifiés de "bidons"

Rex Tillerson, alors interrogé sur cette insulte, réagit sans clairement démentir: "Je ne vais pas m'occuper de choses aussi insignifiantes" dit-il alors, assurant encore que "Cela n'a pas d'autre objectif que de diviser". Le président Donald Trump assure avoir confiance en son secrétaire d'État, et qualifie la presse qui détaille ses relations tendues avec le chef de la diplomatie américaine, de "bidon".

En effet, selon les révélations de NBC News, les tensions entre les deux hommes auraient débuté cet été, lorsque Rex Tillerson aurait menacé de quitter son poste, avant d'insulter la président américain de "débile" à la fin d'une réunion au Pentagone en juillet. Toujours d'après le média américain, le vice-président Mike Pence aurait alors rencontré le chef de la diplomatie quelques jours après cette réunion, pour lui demander d'être plus respectueux à l'égard du président. 

"Mais s'il l'a dit, je pense qu'il faudra comparer nos tests de QI". 

Mais le président américain semble cependant avoir été touché par certains des propos rapportés. Dans une interview accordée au magazine Forbes, Donald Trump tient à revenir sur la polémique, affirmant: "Je pense que c'est une fausse information", ajoutant aussitôt: "Mais s'il l'a dit, je pense qu'il faudra comparer nos tests de QI. Et je peux vous dire qui va gagner". 

"Conserve ton énergie Rex"

Des frictions entre les deux hommes existent déjà sur d'autres dossiers, visibles notamment dans une série de tweets diffusés le 1er octobre. Donald Trump avait alors rappelé à l'ordre son secrétaire d'État.

En effet, ce dernier avait révélé publiquement l'existence de canaux de communication, visant à "sonder" les intentions de la Corée du Nord. "Il perd son temps à négocier", avait-il écrit. "Conserve ton énergie Rex, nous ferons ce que nous devons faire", assurait Donald Trump. Si les deux hommes démentent les rumeurs, il semblerait toutefois qu'avoir le dernier mot soit de rigueur. 

S.Z avec AFP