BFMTV

Justin Trudeau élève ses fils "pour qu'ils soient féministes"

Le Premier ministre canadien à Washington le 11 octobre 2017

Le Premier ministre canadien à Washington le 11 octobre 2017 - Andrew Caballero-Reynolds-AFP

Le Premier ministre canadien a expliqué dans une tribune au magazine américain Marie Claire qu'il veillait à élever ses trois enfants, deux garçons et une fille, pour qu'ils soient féministes.

Justin Trudeau élève ses enfants "pour qu'ils soient féministes". Dans une tribune publiée mercredi pour le magazine américain Marie Claire, intitulée "Pourquoi j'élève mes enfants pour qu'ils soient féministes", le Premier ministre canadien explique son engagement en tant que père pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Et indique qu'il veille à donner à ses trois enfants, deux garçons et une fille, une éducation dénuée de clichés sexistes.

"Changer notre culture sexiste"

"L'égalité entre les genres n'est pas seulement une problématique pour les femmes et les filles, écrit Justin Trudeau. Nous sommes tous gagnants lorsque les femmes et les filles ont les mêmes chances que les hommes et les garçons, et c'est à nous tous d'en faire une réalité. Nos fils ont le pouvoir et la responsabilité de changer notre culture sexiste et je veux que Xavier et Hadrien (ses deux fils, ndlr) le comprennent profondément."

Justin Trudeau dit également s'inquiéter pour sa fille, Ella-Grace. "Parce qu'en tant que père, fils, mari et citoyen, je vois très bien les obstacles discriminants auxquels les filles doivent faire face tous les jours", citant la violence et les stéréotypes ainsi que "les inégalités de chances qui les empêchent de réaliser leurs rêves".

Le chef du gouvernement canadien assure être "exaspéré" que sa fille doive grandir dans un monde où "il y aura toujours des personnes qui ne prendront pas sa voix au sérieux (...) simplement parce que c'est une fille". Il conclut sa tribune en écrivant: 

"Le féminisme, ce n'est pas seulement croire que les hommes et les femmes sont égaux. C'est de savoir que quand nous sommes tous égaux, nous sommes tous plus libres."

Les hommes "doivent" être féministes

Ce n'est pas la première fois que le Premier ministre canadien prend position en faveur de l'égalité entre les sexes. En septembre dernier, il avait déclaré lors d'un événement à New York que "les hommes ne peuvent pas seulement être féministes, ils doivent l'être".

À l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes le 8 mars 2016, Justin Trudeau avait également indiqué être "fier" d'être féministe. "De par l'héritage de mes parents, mon identité de fier féministe est profonde", avait-il écrit dans une tribune.

Le Premier ministre avait rappelé avoir "eu la chance d'être élevé par une mère qui croyait au féminisme" et par un père respectueux et défenseur "des droits de tous". Ce sont ces mêmes valeurs, avait-il poursuivi, qui le guidaient dans l'éducation de ses trois jeunes enfants, deux garçons et une fille.

Céline Hussonnois-Alaya