BFMTV

Canada: l'incendie de Fort McMurray a déplacé 100.000 personnes en 48h

Depuis le 1er mai, un gigantesque incendie ravage la région de Fort McMurray au Canada.

Depuis le 1er mai, un gigantesque incendie ravage la région de Fort McMurray au Canada. - BFMTV

Déclenché mardi, le gigantesque incendie qui sévit au Canada continue de dévaster l'Alberta. Comment ces feux se sont-ils provoqués? Pourquoi sont-ils difficiles à maîtriser? Et quelles conséquences ont-ils? BFMTV.com fait le point.

> Comment se sont déclenchés les incendies?

C'est une question à laquelle les autorités n’arrivent pas à répondre. Pour l'heure, il est toujours impossible de déterminer l’origine des départs de feu qui ont débuté ce mardi. Les forêts se transforment en un véritable brasier, très difficile à maîtriser. Sur des images surréalistes, on aperçoit de grands arbres transformés littéralement en immenses torches d'une trentaine de mètres. Fort McMurray, située dans l'État de l'Alberta à l'ouest du Canada, est ravagée. La ville et ses alentours abritent d’importants sites pétroliers. Mais par chance, aucun n’est pour le moment touché.

> Pourquoi ne sont-ils pas maîtrisés?

Tout d'abord, les conditions météo n’aident pas les secours. Les vents de nord-ouest soufflent jusqu’à 40km/h et attisent le feu. La chaleur favorise également la propagation. Des records de températures ont été battus dans la semaine avec plus de 32°C relevés à Fort McMurray.

D’heure en heure, le feu se propage alors de broussailles en brouillasses créant ainsi plusieurs foyers différents. On en dénombre pas moins d'une cinquantaine, dont une dizaine serait incontrôlable. Les autorités redoutent que le pire ne soit encore soit à venir. Et cela, malgré l’impressionnant dispositif: plus de 1.000 pompiers, 145 hélicoptères et 22 avions bombardiers ont été déployés.

> Quelles sont leurs conséquences?

Elles sont déjà humaines. Toute l'agglomération de Fort McMurray et des trois autres communes à quelques dizaines de kilomètres au sud ont été vidées et ce sont près de 100.000 habitants au total qui ont été évacués depuis bientôt 48 heures. Pour 8.000 d’entre elles, un pont aérien a été organisé. Le gouvernement de l'Alberta a déclaré l'état d'urgence provincial.

Côté environnement, ce sont près de 85.000 hectares qui sont partis en fumée dans toute la province, grande pratiquement comme la France, dont plus de 12.000 hectares autour de Fort McMurray.

Ce gigantesque incendie a aussi des conséquences économiques. Une grande partie du pétrole nord-américain est extrait dans cette zone. Mais la compagnie Shell a interrompu mercredi toutes ses activités dans le secteur pour une durée indéterminée. Moins de pétrole pour une demande égale: le cours du brut a donc grimpé depuis trois jours.

Enfin, la catastrophe pourrait coûter plus de 6 milliards d'euros aux assureurs pour dédommager les sinistrés. Ces derniers doivent se préparer à "ne pas rentrer chez eux avant longtemps", a prévenu la Première ministre de l'Alberta, Rachel Notley.

Pierjean Poirot avec Julien Migaud-Muller