BFMTV

Un Argentin retient son épouse et son fils enfermés pendant six ans

La mère et son fils auraient été retenus captifs pendant six ans

La mère et son fils auraient été retenus captifs pendant six ans - Capture d'écran YouTube - 10 Ahora

Sa femme et son fils autiste ont passé six ans dans une cage en bois. Terrorisés par leur père, les autres enfants de la famille se sont finalement décidés à parler.

Un Argentin a enfermé pendant six ans son épouse et son fils autiste dans une cage en bois à l'intérieur de sa maison à Mar del Plata, ville située à 400 kilomètres au sud de la capitale fédérale argentine Buenos Aires.

"C'est une histoire horrible. Quand on est entrés dans la maison, c'était de la folie pure", a raconté samedi à la presse une source judiciaire sous couvert de l'anonymat.

Ancien maçon, l'homme âgé de 66 ans avait aménagé une cage en bois avec des barreaux au fond de sa maison où il a gardé prisonniers pendant six ans l'un de ses fils, âgé de 32 ans et atteint d'autisme, et son épouse, âgée de 61 ans et souffrant de problèmes psychiatriques.

Terrorisés par leur père

C'est à la suite d'une dénonciation des autres fils, qui résident ailleurs, que la justice a ordonné une perquisition qui a permis de découvrir les faits. La scène découverte par les policiers était sordide. Il y avait sur le sol en terre des sacs contenant des matières fécales, des seringues, des bidons d'essence et de la nourriture pour chiens. On pense que le fils était alimenté avec cette nourriture.

Il présentait de graves traumatismes psychologiques et pouvait à peine parler. Quand il ne pouvait pas dormir dans la cellule où il était enfermé, son père l'obligeait à respirer l'essence pour le calmer, ont déclaré les enquêteurs. Les autres fils d'Oviedo qui vivaient dans le quartier, étaient terrorisés par les menaces de leur père et se sont tus. Ils ont finalement décidé de le dénoncer.

"Il est venu avec une hache à la main"

Une belle-fille de l'accusé a déclaré à la police que celui-ci était "une personne violente, agressive et menaçante". 

"Il est venu une fois avec une hache à la main, quand nous lui avons demandé de laver sa femme et son fils handicapé", a-elle raconté aux enquêteurs.

Les deux victimes ont été hospitalisées dans un état de santé précaire. Des chaînes, des cordes et des cadenas qui étaient apparemment utilisés pour les immobiliser dans la cellule ont été découverts par la police. Le geôlier est détenu à la prison de Batan, dans les environs de Mar de Plata. Il est passible de 15 ans de prison pour crime de réduction en eslavage mais, en raison de circonstances agravantes, pourrait encourir la prison à perpétuité, selon des sources judiciaires.
la rédaction avec AFP