BFMTV

Le baron de la drogue mexicain El Chapo blessé en pleine cavale

L'un des plus puissants narcotrafiquants au monde a de nouveau réussi à filer entre les doigts de la police mexicaine. Dans sa fuite, il s'est blessé à la jambe et au visage.

La cavale devient sa spécialité. Le baron mexicain de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman s'est blessé ces derniers jours à la jambe et au visage en fuyant une opération des autorités mexicaines visant à le capturer, a annoncé le gouvernement fédéral vendredi.

Les autorités ont annoncé tard vendredi que les recherches pour capturer Guzman, dont l'évasion spectaculaire en juillet avait embarrassé le président Enrique Peña Nieto, s'étaient concentrées dans le nord-ouest du pays, et sur un ranch où un raid a été lancé. 

"Pour éviter d'être capturé le fugitif a fui précipitamment et ce faisant s'est blessé au visage et à la jambe", précise un communiqué du gouvernement. Les forces de l'ordre ont souligné que ces blessures "ne sont pas le résultat d'une confrontation directe". "Le ministère de la Sécurité continue de tout mettre en oeuvre pour permettre l'arrestation de ce délinquant", précise le communiqué.

Les hommes de main de Guzman ont ouvert le feu

Selon la chaîne américaine NBC News, les forces de sécurité mexicaines ont pu repérer Guzman la semaine dernière après l'interception par des agents américains de signaux de téléphone portable indiquant qu'il se cachait dans un ranch près de Cosala, dans l'Etat du Sinaloa, dans les montagnes de la Sierra Madre. Les marines mexicains ont effectué une intervention héliportée mais les hommes de main de Guzman ont ouvert le feu sur eux, selon NBC.

Ils ont par la suite débarqué et trouvé des téléphones portables et des médicaments dans le ranch, d'où Guzman et ses hommes auraient fui à bord de véhicules tout-terrain.

Le 11 juillet dernier, "El Chapo", considéré comme un des plus puissants narcotrafiquants au monde, était parvenu à s'échapper d'une prison de haute sécurité. En 2001, il s'était déjà échappé de prison, avant d'être repris 13 ans plus tard dans un complexe touristique dans la ville de Mazatlan, sur la côte Pacifique. Les opérations pour tenter de le capturer ont été menées en collaboration avec des agences internationales, précise le communiqué.

A. K. avec AFP