BFMTV

Incendies en Amazonie: le Brésil se dit finalement "ouvert" à une aide de l'étranger 

Contrairement à ce que son président avait déclaré ces derniers jours, le Brésil a finalement fait savoir, ce mardi, qu'il était ouvert à une aide de l'étranger pour lutter contres les violents incendies qui ravagent la forêt amazonienne.

Le Brésil est "ouvert" à "une aide financière d'organisations et de pays de l'étranger" pour lutter contre les incendies en Amazonie, a annoncé mardi un porte-parole du gouvernement, qui avait rejeté une offre du G7 la veille.

"Le point essentiel est que cet argent, une fois entré au Brésil, n'aille pas à l'encontre de la souveraineté brésilienne et que la gestion des fonds soit sous notre responsabilité", a déclaré un porte-parole de la présidence, au lendemain d'une offre de 20 millions de dollars émanant des pays du G7.

Un rejet sous fond de tensions franco-brésiliennes

La veille, le président brésilien avait pourtant rejeté l'aide de 20 millions de dollars proposée par le G7. Via son cabinet, le président avait conseillé au président français Emmanuel Macron de s'"occuper de sa maison et de ses colonies".

"Nous remercions (le G7 pour son offre d'aide, ndlr), mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l'Europe", avait alors déclaré le chef de cabinet, dont le rôle est équivalent à celui d'un chef de gouvernement lundi.
Jeanne Bulant avec AFP