BFMTV

Alfonso Cano prend la tête des FARC après la mort de Marulanda

-

- - -

La libération d’Ingrid Bétancourt est-elle proche ? C’est ce qu’a laissé entendre le président colombien après la mort du chef historique des FARC.

Le chef historique des FARC, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, Manuel Marulanda, était âgé de 80 ans. Son décès a été confirmé hier dimanche 25 mai, par le secrétariat général de la Guérilla marxiste, l'organe dirigeant des FARC. Il aurait succombé à une maladie. Selon le Président colombien Alvaro Uribe, des chefs de la guérilla seraient désormais prêts à se démobiliser et à libérer des otages, dont la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt. Hier soir, Nicolas Sarkozy a estimé qu'il fallait néanmoins faire preuve de « beaucoup de prudence ».

C'est désormais Alfonso Cano qui assume la direction des FARC. Jacques Thomet, qui a été le correspondant de l'Agence France Presse en Colombie entre 1999 et 2004, explique le parcours de cet homme : « C'est l'idéologue de la guérilla, qui avait fondé le mouvement bolivarien en 2001, chargé de développer le message de la guérilla dans les pays avoisinants, ce qui est le cas actuellement avec notamment le président Hugo Chavez du Venezuela et le président Rafael Correa d'Equateur ».

La famille d'Ingrid Bétancourt voit d'un bon œil cet nomination à la tête des FARC, estimant que « les FARC ont choisi de poursuivre la voie de l'option politique par rapport à l'option guerrière », selon Astrid Bétancourt, la sœur d'Ingrid Bétancourt.

La rédaction et Antonin Amado