BFMTV

Un bateau militaire coulé par un tir accidentel au large du Soudan

BFMTV

Au moins dix militaires sud-soudanais ont péri et 50 sont portés disparus dans le naufrage mercredi sur le Nil d'un bateau, coulé accidentellement par des tirs fratricides avec environ 170 soldats à bord, a annoncé ce samedi le porte-parole de l'armée sud-soudanaise.

"C'était un accident, le bateau naviguait de nuit et est passé devant le poste (de contrôle) de Lul, qui a tenté d'arrêter le bateau. Il ne s'est pas arrêté donc ils ont tiré sur le bateau qui a coulé", a expliqué ce porte-parole, Philip Aguer.

"Dix corps ont été sortis de l'eau (...) il y a toujours une cinquantaine de disparus", a-t-il déclaré. "Il y a des survivants (...) plus de 112 (soldats) ont été retrouvés vivants", a-t-il ajouté.

"Mensonges"

Les espoirs semblaient minces de retrouver des survivants plus de 48 heures après l'accident, dans une zone reculée du pays.

Le bateau transportait environ 170 soldats entre Renk, près de la frontière avec le Soudan, dans l'Etat sud-soudanais du Haut-Nil, jusqu'à Malaka, capitale de cet Etat.

 Le porte-parole de l'armée sud-soudanaise a qualifié de "mensonges", les affirmations de la rébellion sud-soudanaise SSLA (Armée de libération du Soudan du Sud) qui dit avoir coulé le bateau après un échange de tirs.