BFMTV

Tanzanie: le naufrage du ferry sur le lac Victoria fait au moins 131 morts

Le lac Victoria (Image d'illustration)

Le lac Victoria (Image d'illustration) - Flickr - CC Commons - Busy Traveler

Le bilan du naufrage a été réévalué à moins 131 morts et 40 rescapés ce vendredi. Quatre jours de deuil national ont été décrétés par le président, qui a aussi ordonné l'arrestation des opérateurs du ferry.

Au moins 131 personnes ont péri dans le naufrage ce jeudi d'un ferry dans le sud du lac Victoria, en Tanzanie, un bilan qui n'a cessé de s'alourdir vendredi, au fur et à mesure du pénible et macabre travail des équipes de recherches sur place.

Après avoir décrété quatre jours de deuil national, le président tanzanien John Magufuli a ordonné l'arrestation de "toutes les personnes impliquées dans la gestion du ferry" dont le naufrage jeudi a fait au moins 131 victimes, a-t-il annoncé dans un discours prononcé à la télévision publique TBC One.

"Il apparaît clairement que le ferry avait dépassé sa capacité", a déclaré John Magufuli, évoquant une "négligence". "J'ai ordonné l'arrestation de toutes les personnes impliquées dans la gestion du ferry. Les arrestations ont déjà commencé".

Une embarcation surchargée?

On ignorait toujours vendredi après-midi combien de personnes se trouvaient à bord du MV Nyerere lorsque celui-ci a chaviré non loin du débarcadère de l'île d'Ukara, sa destination finale. Les causes de l'accident ne sont par ailleurs toujours pas établies ce vendredi.

En revanche, de précédentes tragédies dans cette région des Grands Lacs ont le plus souvent été imputées à des embarcations surchargées et au fait que la plupart des passagers ne savent pas nager.

Des témoins ont rapporté à la télévision publique qu'environ 200 passagers se trouvaient à bord du ferry, d'une capacité de 100 personnes, mais le gouverneur de la région de Mwanza a indiqué ne pas être en mesure de confirmer ce nombre. 

Plusieurs témoins rapportent aussi qu'à l'approche de l'île d'Ukara, des passagers se sont déplacés vers l'avant du navire pour se préparer à débarquer. Un mouvement qui aurait déséquilibré le bateau, qui s'est alors retourné. Le navire transportait également des marchandises lorsqu'il a chaviré.

B.L. avec AFP