BFMTV

RDC : tentative d'assassinat contre un médecin venant en aide aux femmes violées

BFMTV

Le gynécologue congolais Denis Mukwege, réputé pour son aide aux femmes violées et plusieurs fois pressenti pour le Prix Nobel de la paix, a échappé jeudi à une tentative d'assassinat à Bukavu, capitale de la province instable du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo.

"Cinq personnes armées et en civil se sont introduites chez lui. Quand elles l'ont braqué, une personne a surgi et crié. Les hommes armés se sont tournés vers elle et l'ont abattue", a déclaré vendredi à l'AFP Ephrem Bisimwa, le chargé de communication de l'hôpital Panzi, fondé par le Dr Mukwege.

Le Dr Mukwege a "échappé de justesse" à l'assassinat car il a pu fuir au moment où les assaillants tiraient sur l'individu qui était intervenu en criant, a-t-il ajouté, précisant que le médecin était avec deux de ses filles et une de leurs camarades quand les tirs ont eu lieu.

"Les hommes ont fui dans le véhicule du Dr Mukwege, qu'ils ont rapidement abandonné, avant de détourner un autre véhicule. L'identité des hommes armés et leur localisation actuelle sont inconnues", précise dans un communiqué PMU, un organisme religieux suédois qui travaille avec l'hôpital Panzi et qui évoque quatre assaillants.

"Tout ce qu'on sait maintenant, c'est qu'il va bien. Evidemment, il est touché sur le plan psychologique et il ne viendra pas travailler aujourd'hui: il cherche à comprendre ce qui s'est passé car on ne connait pas le mobile de l'attaque", a souligné Ephrem Bisimwa.