BFMTV

Nigeria: l'armée affirme avoir tué le numéro 2 de Boko Haram

BFMTV
hr

L'armée nigériane a affirmé mercredi avoir tué le numéro 2 du groupe islamiste Boko Haram, au cours d'affrontements armés début août dans le nord-est du pays.

"Pendant l'attaque terroriste de Boko Haram du 4 août 2013" l'armée nigériane "a tué Momodu Bama (alias) Abu Saad," annonce l'armée dans un communiqué, affirmant qu'il s'agit du commandant en second du groupe, dirigé par Abubakar Shekau.

Une récompense de 25 millions de nairas (156.000 dollars, 117.000 euros) avait été offerte sur la tête de Momodu Bama par le gouvernement nigérian. Il a été tué dans la ville de Bama, dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, une région dans laquelle le groupe islamiste est actif depuis 2009.

L'armée y a lancé une vaste offensive contre Boko Haram depuis mai. L'attaque du 4 août de Boko Haram contre un poste de police s'était soldée par la mort de 17 insurgés, selon l'armée.

Les attaques et attentats de Boko Haram, et la répression menée par les forces de sécurité, ont fait au moins 3.600 morts depuis le début de l'insurrection en 2009, selon Human Rights Watch. Pays le plus peuplé d'Afrique, avec 160 millions d'habitants, le Nigeria est divisé entre un nord à majorité musulmane et un sud à dominante chrétienne. Le Nigeria est aussi le premier producteur de pétrole d'Afrique.

BFMTV avec AFP