BFMTV

Après des pluies diluviennes, au moins 7 morts dans la crue d'une rivière du sud du Maroc

La ville de Taroudant, dans le sud-ouest du Maroc (photo d'illustration).

La ville de Taroudant, dans le sud-ouest du Maroc (photo d'illustration). - Flickr - CC Commons - Valentin Munitsa

De violentes averses se sont abattues sur le sud-ouest du Maroc ce mercredi, provoquant la crue inhabituelle d'une rivière. Au moins 7 personnes sont mortes dans cette inondation.

La crue subite d'une rivière a fait au moins sept morts mercredi dans le village de Tizert, dans la région de Taroudant du sud du Maroc, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Les opérations de recherche se poursuivaient ce mercredi soir pour trouver d'éventuels disparus, après cette montée des eaux provoquée par de fortes averses qui ont touché toute la région mercredi en fin de journée, selon la même source.

Des footballeurs amateurs pris au piège

La rivière a débordé et a submergé un terrain où se jouait un tournoi amateur de football, selon un habitant joint par l'AFP. Huit hommes qui s'étaient réfugiés dans les vestiaires ont été emporté par les flots, selon ce témoin oculaire qui a requis l'anonymat.

"Nous sommes le choc, j'ai 64 ans et jamais dans ma vie je n'ai vu un tel déluge", a-t-il dit. 

Des images impressionnantes, filmées par téléphone portable et diffusées sur les réseaux sociaux, montrent des eaux boueuses emporter des personnes réfugiées sur le toit d'un bâtiment pulvérisé par la crue.

Des pluies en période de sécheresse 

Un bulletin spécial de la Direction de la météorologie marocaine (DMN) avait alerté mercredi en fin de journée des risques d'averses orageuses "de niveau orange" dans plusieurs provinces du royaume. La montée des eaux a été d'autant plus violente que les pluies diluviennes font suite à une période de sécheresse, selon les médias locaux.

Des inondations frappent régulièrement les régions isolées du Maroc. Fin juillet, un éboulement lié à des pluies torrentielles au Maroc avait fait 15 morts, piégés dans un glissement de terrain sur une route au sud de Marrakech.

Jeanne Bulant avec AFP