BFMTV

Mali: une mission de paix de l'ONU pour en assurer la sécurité

Des rebelles islamistes du Mujao au Mali, en janvier dernier.

Des rebelles islamistes du Mujao au Mali, en janvier dernier. - -

Une nouvelle force de paix de l'ONU va arriver lundi au Mali pour en assurer la sécurité et la stabilité.

Quelque 6.000 soldats africains présents au Mali vont intégrer à partir de lundi la nouvelle force de paix de l'ONU qui aura la difficile mission d'assurer la sécurité et la stabilité de ce pays qui a traversé en 2012 la plus grave crise de son histoire.

L'entrée en scène de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), qui va absorber les 6.300 soldats de la Mission africaine de stabilisation du Mali (Misma), suit le feu vert donné lundi par le Conseil de sécurité à son déploiement à la date prévue du 1er juillet.

Commandée par le général rwandais Jean-Bosco Kazura, la Minusma sera composée d'ici fin décembre de quelque 12.600 hommes (militaires et policiers) et devra assurer la sécurité du Mali, en particulier de sa vaste partie nord, soit les deux-tiers du pays.

Toujours des attentats suicides des jihadistes

A la faveur d'un coup d'Etat militaire à Bamako le 22 mars 2012, cette région et ses principales villes, Gao, Tombouctou et Kidal, ont été occupées les mois suivants par des groupes jihadistes et criminels liés à Al-Qaïda qui y ont commis de nombreuses exactions. Ils en ont en grande partie été chassés par l'intervention de l'armée française qui a débuté le 11 janvier et se poursuit aujourd'hui en appui au forces ouest-africaines et tchadiennes de la Misma.

Toutefois, des éléments jihadistes résiduels y sont encore présents et y ont encore récemment commis des attentats suicides.

A LIRE AUSSI:

>> Mali: le MNLA, il existe ou il n'existe pas?

>> Mali: "l'après-guerre a commencé", selon Le Drian

>> Plus de 3,25 milliards d'euros mobilisés pour le Mali

M. P. avec AFP