BFMTV

Attentats au Niger: qui sont les jihadistes du Mujao?

Combattants du groupe islamiste Mali Mujao, ici en position près de l'aéroport de Gao, en 2012

Combattants du groupe islamiste Mali Mujao, ici en position près de l'aéroport de Gao, en 2012 - -

Qui sont les jihadistes qui ont revendiqué jeudi le double attentat contre l'armée nigérienne et le groupe français Areva, qui a fait 23 morts dont 18 soldats nigériens ?

Le groupe jihadiste Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), a revendiqué jeudi le double attentat au Niger contre l'armée nigérienne et le groupe français Areva qui a fait 23 morts, dont 18 soldats nigériens.

"Nous allons continuer les attaques contre la France et tous les pays qui sont avec la France contre l'islam dans la guerre du nord du Mali", a affirmé Abu Walid Sahraoui, le porte-parole du mouvement.

Le Mujao a occupé pendant plusieurs mois en 2012 Gao, la plus grande ville du nord du Mali, où l'armée nigérienne fut l'une des premières à arriver après sa libération par les soldats français fin janvier.

Dissidence d'Aqmi

"Le Mujao est apparu il y a seulement quelques années d'une dissidence avec al-Quaida au Maghreb islamique (Aqmi), détaille sur BFMTV Marc-Antoine Pérouse de Montclos, spécialiste des conflits sur le continent africain. C'est un groupe dont les membres sont issus principalement d'Afrique noire quand Aqmi recrute au Maghreb et en Algérie".

"Le Mujao s'est fait connaître par des attentats sur toute la bande sahélienne", poursuit l'expert. Ce groupe jihadiste, régulièrement accusé de trafic de drogue, a déjà commis plusieurs attentats suicides dans le nord du Mali depuis la reprise de cette région mais c'est la première fois qu'il revendique de tels attentats en dehors du territoire malien.


À LIRE AUSSI:

>> Niger: attaque suicide contre un site d'Areva

>> Attentats au Niger: 23 morts dont 18 militaires nigériens

S. A. avec AFP