BFMTV

Malawi: un homme séropositif condamné pour pratiques sexuelles "nuisibles"

Eric Aniva lors de son procès au Malawi, le 15 août 2016.

Eric Aniva lors de son procès au Malawi, le 15 août 2016. - Eldson Chagara - AFP

Un homme séropositif a été condamné mardi pour avoir eu des relations sexuelles tarifées. Ces dernières entraient dans le cadre d'une coutume locale.

Eric Aniva, un homme de 45 ans séropositif, a été condamné mardi à deux ans de prison au Malawi pour avoir eu des relations sexuelles tarifées avec une centaine d'adolescentes ou de veuves, dans le cadre de pratiques rituelles controversées. Certaines des jeunes filles avaient "12 ou 13 ans", a déclaré Eric Aniva.

Pendant son procès, l'accusé n'a "montré aucun remord" vis-à-vis de ses "pratiques nuisibles". Il n'a "absolument aucune considération vis-à-vis des veuves, aucune dignité vis-à-vis de femmes" a lancé le juge en charge du dossier, ajoutant qu'une "telle culture n'a aucunement sa place au Malawi".

Une coutume locale

Certaines de ses relations sexuelles résultent d'une coutume locale, pratiquée dans le sud du Malawi. Dans cette région du pays, des parents d'adolescentes embauchent un homme, surnommé "la hyène", pour déflorer les filles qui ont eu leurs premières règles. Ce rituel est censé leur apprendre à devenir de bonnes épouses et les protéger des maladies risquant de porter préjudice à leur famille ou village.

"La hyène" est également payée pour avoir des relations sexuelles avec des veuves, afin d'exorciser le mal et éviter tout autre décès.

F. H. avec AFP