BFMTV

Côte d'Ivoire: François Hollande évoque "au moins un Français" parmi les victimes de la fusillade

L'attaque a fait plusieurs morts, dont un Français.

L'attaque a fait plusieurs morts, dont un Français. - Issouf Sanogo - AFP

La France évoque "au moins un Français" parmi les victimes de la fusillade de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire ce dimanche, dans un communiqué de la présidence de la République.

François Hollande a dénoncé dimanche "avec force le lâche attentat" à la station balnéaire qui a causé la mort d'"au moins un Français" parmi "une dizaine de civils" et de plusieurs membres des forces de sécurité.

"La France apporte son soutien logistique et de renseignement à la Côte d'Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivra et intensifiera sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme", a ajouté le président de la République dans un communiqué. Le président de la République "témoigne aux victimes et à leurs familles la solidarité de la France", a-t-il conclu.

Des assaillants lourdement armés, qualifiés de "terroristes" par le gouvernement ivoirien, ont attaqué dimanche la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, à l'est d'Abidjan, tuant au moins 14 civils et deux militaires dans la première attaque de ce type en Côte d'Ivoire, selon un bilan annoncé par le président Alassane Ouattara.

la rédaction avec AFP