BFMTV

Algérie: Bouteflika dit que sa santé ne le "disqualifie" pas pour un 4e mandat

BFMTV

Le président sortant Abdelaziz Bouteflika a affirmé samedi, dans une lettre aux Algériens, que ses ennuis de santé ne le "disqualifient" pas pour un 4e mandat, lors de l'élection du 17 avril. "Les difficultés liées à ma santé ne semblent pas me disqualifier à vos yeux ou plaider en faveur de ma décharge des lourdes responsabilités qui ont eu raison d'une bonne partie de mes capacités", dit-il dans cette lettre publiée par l'agence APS, en réaction à une contestation de sa candidature.

Depuis l'annonce de sa candidature le 22 février pour un nouveau quinquennat, les manifestations de rue se sont multipliées dans le pays, les problèmes de santé du président sortant alimentant les doutes sur sa capacité à continuer à diriger le pays. Au pouvoir depuis 15 ans, et âgé de 77 ans, le chef de l'Etat apparaît considérablement amoindri des suites d'un AVC en avril 2013 qui avait nécessité son hospitalisation à Paris.

A.S. avec AFP