BFMTV

Seine-et-Marne: des maisons fissurées à cause de la sécheresse

Les sécheresses à répétition causent des dégâts en Seine-et-Marne où des habitants voient leurs habitations se fissurer. L'état de catastrophe naturelle a été déclaré dans plusieurs communes.

Dans plusieurs communes de Seine-et-Marne, la sécheresse fait souffrir les habitations. A Crécy-les-Meaux notamment, les habitants voient des fissures apparaître sur leurs murs. Chez Jacky Rousse, habitant de cette commune depuis plus de dix ans et président de l'association "Les Fissurés de Crégy-les-Meaux, certaines fissures sont si importantes qu'elles laissent passer le jour.

A chaque canicule, les sols argileux de Crégy-les-Meaux se rétractent à cause de la sécheresse et fragilisent sa maison. Depuis plusieurs étés, il voit ainsi ses murs se lézarder de plus en plus. La sécheresse du mois de juillet n'a rien arrangé et de nouvelles fissures ont fait leur apparition. 

"Si je fais réparer à mes frais, ça va me coûter entre 80 et 100.000 euros. Ce n'est pas une somme négligeable et on est obligé de faire un crédit", déplore-t-il. 

Des difficultés pour chauffer l'hiver

Le problème s'étend à l'ensemble du quartier. Chez Evelyne, dans une maison voisine, les mouvements du sol ont totalement décollé la cheminé du mur, la rendant inutilisable.

"L'hiver c'est un peu compliqué puisqu'on n'arrive pas à chauffer normalement. On rajoute des chauffages un petit peu partout", explique cette habitante. 

Dans la commune, déclarée en état de catastrophe naturelle, 130 foyers sont touchés par ce phénomène. Ils doivent désormais se tourner vers les assureurs pour être indemnisés. "Les assureurs vont nommer des experts qui vont venir voir sur place si les dégâts sont bien liés (...) à la sécheresse ou pas", explique Yann Bellego, directeur général des services de Crégy-les-Meaux. 

En Seine-et-Marne, 84 communes au total ont été déclarées en état de catastrophe naturelle. 

Anne-Laure Banse, Sophie Béchir avec Carole Blanchard