BFMTV
Environnement

Plusieurs incendies ravagent toujours la Corse-du-Sud

Les dégâts après les feux de Biguglia, le 26 juillet 2017

Les dégâts après les feux de Biguglia, le 26 juillet 2017 - Pascal Pochard-Casabianca-AFP

Plusieurs incendies sont toujours en cours ce jeudi en Corse-du-Sud, dont à Appietto, Palneca et Ocana. Certains sont d'origine criminelle.

Plusieurs départs de feu sont survenus mercredi après-midi en Corse-du-Sud, dont un qui a parcouru une centaine d'hectares à proximité du célèbre GR20, nécessitant l'évacuation de randonneurs, alors que l'île est en vigilance orange canicule.

Un autre feu dans la nuit à Ocana

Un feu a pris en fin d'après-midi dans le secteur du Taravo, sur la commune de Palneca, à proximité du sentier de randonnée. Des randonneurs et des personnes se baignant dans des trous d'eau en contrebas de la forêt, ainsi que des enfants se baignant dans la rivière ont été évacués par hélicoptère. En fin de soirée l'incendie, qualifié de "virulent" par les pompiers, n'était pas maîtrisé et avait parcouru une centaine d'hectares. 

Ce jeudi matin, le feu n'était toujours pas fixé.

"On a eu un autre feu dans la nuit sur la commune d'Ocana. Nous restons mobilisés. Ce nouveau départ a détruit 3 hectares. Des habitations ont été protégées mais le travail de nuit est beaucoup plus compliqué, on n'avait pas l'appui des moyens aériens qui ne volent pas la nuit", a indiqué à BFMTV Bruno Maestracci, le directeur du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de Corse-du-Sud. 

200 hommes mobilisés

À la mi-journée mercredi, un incendie a également pris à Appietto. Fixé dans la soirée, il a parcouru une trentaine d'hectares et mobilisé une centaine d'hommes au sol, appuyés par 3 Canadair qui ont effectué leurs premières rotation dès le levé du jour. Cet incendie se situe à proximité d'habitations qui n'ont toutefois pas été évacuées.

Un incendie d'origine criminelle, selon Yann Nicolas, commandant du Sdis de Corse-du-Sud. "Un état de sécheresse avancé de la végétation, des hommes déjà éprouvés par des feux conséquents dès le mois de juin et des incendiaires qui mettent le feu, avec tout cela on risque d'avoir de grosses difficultés", a-t-il témoigné pour BFMTV.

Quelque 200 hommes sont mobilisés, dont une dizaine à Ocana et 130 à Palneca. "C'est ce feu qui a causé le plus de dégâts environnementaux", a ajouté Bruno Maestracci. Un incendie situé dans une forêt domaniale de pins qui compliquent les opérations. Comme l'a précisé la préfecture, de nombreux massifs restent fermés.

Deux hélicoptères en renfort

La météo annoncée pour la journée de ce jeudi, et notamment les températures caniculaires hors normes, ne sont pas favorables à une évolution positive rapide de cet incendie. Sans compter que, selon le directeur du Sdis de Corse-du-Sud, certains de ces départs sont d'origine criminelle.

"Cela fait deux nuits que nous avons des mises à feu la nuit. Sur Palneca, la difficulté est renforcée par une très forte déclivité avec des pentes abruptes", a-t-il ajouté, assurant que deux hélicoptères sont désormais mobilisés.

Selon le directeur du Sdis, au total, plus de 110 hectares ont été ravagés par les feux.
C.H.A. avec AFP