BFMTV

Marée noire à l'Ile-Maurice: Sébastien Lecornu redoute une pollution des plages réunionnaises

"Je ne peux pas garantir qu'il n'y aura pas de pollution à la Réunion", a déploré ce dimanche le ministre des Outre-Mer, actuellement en déplacement sur l'île.

Invité sur l'antenne de BFMTV ce dimanche, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer a expliqué redouter l'impact de la marée noire qui touche actuellement l'Ile-Maurice sur les côtes réunionnaises.

"Nous nous interrogeons sur l'impact de tout cela sur l'Ile de la Réunion et sur les plages réunionnaises, où, au moment où je vous parle, nous pouvons craindre l'arrivée de boulettes. Nous n'en sommes pas certains, c'est le scénario du pire, mais nous devons nous y préparer", a-t-il affirmé.

"Je ne peux pas garantir qu'il n'y aura pas de pollution à la Réunion. Je ne maîtrise pas les courants marins, nous les surveillons heure par heure. Et tout dépendra aussi de l'avenir de l'épave."

L'avenir de l'épave en question

"Je vais m'entretenir avec le Premier ministre mauricien pour discuter de l'avenir de l'épave", a par ailleurs expliqué le ministre, détaillant plusieurs scénarios possibles.

La première option serait de "la couler au grand large". Une solution à laquelle Sébastien Lecornu se dit "hostile", "en raison de l'impact que cela pourrait avoir pour les côtes réunionnaises et sur la sécurité du trafic maritime". "Sinon, il faut remorquer l'épave et la déconstruire. Cette décision reviendra de toute façon aux Mauriciens."

Le vraquier MV Wakashio échoué depuis le 25 juillet sur un récif de l'île Maurice s'est brisé en deux ce dimanche matin et un "morceau important" s'est déjà détaché de la coque. En une semaine, entre 800 et 1.000 tonnes de fioul se sont échappées du bateau et ont souillé les côtes, notamment des espaces protégés avec des forêts de mangrove et des espèces menacées.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV