BFMTV

Les déchets rejetés dans les océans en chiffres

-

- - rey perezoso / Flickr CC

La mort d’une baleine en Thaïlande début juin, affamée par les sacs plastiques accumulés dans son estomac, alarme de nouveau sur l’entassement des déchets dans les océans. Voici quelques chiffres frappants illustrés en infographie.

Une baleine-pilote est morte début juin après avoir ingurgité plus de 80 sacs en plastique dans le sud de la Thaïlande. Chaque année, environ 100.000 mammifères marins meurent étouffés par le plastique, selon les chiffres cités lors de la dernière conférence "Océan" à New York. Rapporté à une ville française, c’est l’équivalent de la population de Nancy. En tout, 800 espèces marines sont menacées par ces débris, apprend-t-on dans la même conférence.

Le plastique est omniprésent dans nos vies: boissons en bouteille, repas à emporter, sacs de course… Ces déchets sont parfois directement jetés dans l’océan ou sur la plage, mais proviennent également des terres. En effet, lors des fortes pluies, l’eau va emporter avec elle les mégots et autres saletés qui jonchent les rues. Tous ces débris vont ensuite voyager des égouts, aux cours d’eaux, jusqu’à la mer.

Le poids de 60 baleines collecté en un an sur les côtes

L’association International Coastal Cleanup prend la mesure du désastre. Chaque année, 500.000 bénévoles dans le monde entier se relaient pour nettoyer les côtes. En 2016, ils ont ramassé 8.346.055 kilos de déchets, soit le poids de 60 baleines bleues, les plus grands mammifères vivants. Et pourtant, ce n’est qu’une partie de l’immense déchetterie sous-marine. Selon les estimations, ces volontaires ne ramasseraient qu’un millième de ce que l’Homme jette chaque année dans les océans.

infog déchets océan
infog déchets océan © -

La frontière entre la Pologne et l’Ukraine en bouteilles

Les bouteilles en plastique sont les déchets le plus visibles sur les plages. Les volontaires ont ramassées 1.578.834 contenants en un an. Mis bout à bout, ces emballages mesureraient 520km, soit la longueur de la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. 

bouteilles océans
bouteilles océans © -

Assez de pailles pour égaler la hauteur de 270 tours Eiffel

Petites mais toutes aussi nocives, 409.087 pailles ont été trouvées sur les plages en l’espace d’un an. Mises bout à bout, ces pailles feraient la taille de 270 tours Eiffel. McDonald's va d'ailleurs tester dès le 18 juin des alternatives à la paille en plastique.

infog paille océan
infog paille océan © -

Mais ce sont les débris encore plus petits qui inquiètent davantage les biologistes. L’ONG a comptabilisé 2.328.886 bouts de plastique et de verre de moins de 2,5cm de large, absorbables par les poissons et les oiseaux.

L’équivalent de 500 piscines olympiques contaminé

L’écotoxicité des mégots pour les espèces aquatiques a été prouvée. Dans une flaque, un bout de cigarette libère en moyenne 7,3 gramme de nicotine par gramme restant. Ainsi, un seul mégot suffit à contaminer 1000 litres d’eau à des concentrations suffisantes pour nuire aux poissons, selon une étude de Harvard. En un an, 1.863.838 mégots ont été collectés par les bénévoles de l’ONG, de quoi rendre toxique l’équivalent de 500 piscines olympiques. Pour rappel, un mégot met 12 ans à se biodégrader.

mégots océan
mégots océan © -

Des gestes simples au quotidien permettent pourtant de lutter contre l’entassement de déchets dans les océans: prendre un sac réutilisable pour ses courses, ne pas acheter de produits suremballés ou encore jeter ses mégots dans une poubelle hermétique.

Emeline Gaube