BFMTV

Crue: inquiétude en aval de Paris, où la Seine continue à monter

Dans les Yvelines, le niveau de la crue a dépassé celui de juin 2016 et l'eau va continuer de monter. Des communes se préparent s'attendent à de nouvelles évacuations.

La crue est spectaculaire à Paris mais épargne malgré tout les habitants. La situation est en revanche beaucoup plus compliquée en aval de la capitale. Alors que la Seine se stabilise à 5,84 mètres à Paris, elle continue de monter dans les Yvelines. A Poissy, Vigicrues a enregistré ce lundi un niveau de 5,31 mètres, soit 31 centimètres de plus qu'en juin 2016 et ce niveau doit encore augmenter dans les prochaines heures. 

"En juin 2016, c'était le Loing, un affluent de la Seine qui avait uniquement fait réagir le niveau de la Seine. Pour le cas de cette crue de 2018, c'est l'ensemble du réseau qui est en surchauffe", explique Marc Hay, journaliste météo sur BFM Paris. 

En amont, la Seine se gonfle déjà des débits de la Marne mais passé Paris le niveau augmente encore. Au niveau des boucles de Seine à Conflans-Sainte-Honorine, l'Oise vient à son tour se déverser dans le fleuve faisant encore grimper sa hauteur. Alors que l'onde de crue est en train de se propager, l'inquiétude grandit pour les communes situées en bord de Seine au-delà de Conflans-Sainte-Honorine. Dans les Yvelines, une trentaine de communes ont déclenché leur plan de sauvegarde contre les inondations.

Coupures de gaz et d'électricité

A Poissy notamment des évacuations ont eu lieu ce week-end, tandis que dans la commune voisine de Villennes-sur-Seine environ 500 habitants sont touchés par les inondations. L'eau a pénétré dans les maisons et atteint parfois plus d'1,20 mètre à l'intérieur. Dans certains quartiers, le gaz ou l'électricité ont été coupés. Des hôtels ont été mobilisés pour accueillir les sinistrés. Alors que 75 foyers ont déjà été évacués, la mairie s'attend à devoir organiser de nouvelles mises à l'abri. 

"Hier nous avons ouvert une salle, mise à disposition par la ville de Poissy pour recevoir des gens qui souhaiteraient quitter leur domicile (...). Nous allons faire le point sur les personnes qui ont quitté leur logement et anticiper si besoin d'autres salles d'hébergement", indique ce lundi Michel Pons, le maire de Villennes-sur-Seine. 

Dans les Yvelines, le plus haut de la crue est attendu dans la journée de lundi. Le retour à la normale n'interviendra pas avant plusieurs jours, les habitants sinistrés savent déjà que les remises en état prendront plusieurs mois.
C. B avec Anne-Laure Banse